NOTRE AVIS De vous à nous

Connaissance de la Chasse - - Un Air De Jadis -

Zones de chasse : Les ter­ri­toires à cailles ex­ploi­tés en ex­clu­si­vi­té par le par­te­naire de l’agence Chasses Loin­taines se si­tuent à en­vi­ron trois heures au sud-est de Bu­ca­rest, sur la rive oc­ci­den­tale de la mer Noire, en pé­ri­phé­rie de la sta­tion bal­néaire de Cons­tan­ta. Ces deux zones af­fichent cha­cune une su­per­fi­cie de 16 000 ha. Maïs, chaumes de blé et de col­zas, lu­zernes, tour­ne­sols, vignes, sor­ghos, so­jas, ver­gers, cultures ma­raî­chères ir­ri­guées, la­bours, la po­ly­cul­ture est de mise dans l’im­men­si­té de la plaine de Cons­tan­ta. Tout est réuni pour l’épa­nouis­se­ment du pe­tit gi­bier.

Gi­biers & chasse : Caille des blés et tour­te­relles sont les seuls gi­biers au­to­ri­sés à la chasse en pé­riode es­ti­vale sur le sec­teur de Cons­tan­ta. Mais si les pre­mières sont pré­sentes en nombre, les se­condes sont in­exis­tantes en rai­son de l’ab­sence, sous toutes leurs formes, d’arbres pour leur ser­vir de re­po­soirs. La chasse des cailles se dé­roule dès le le­ver du jour, vers 6h, afin de pro­fi­ter des heures les plus fraîches. Dès 8h30/9h00, les tem­pé­ra­tures montent en flèche et il de­vient com­pli­qué de pour­suivre très long­temps.

Guides & pis­teurs : La chasse est conduite par « Ti­ti », le très sym­pa­thique garde-chasse du ter­ri­toire et deux de ses as­ses­seurs. Le trio est se­con­dé par deux ou trois chiens d’ar­rêt dont les rôles prin­ci­paux sont de faire vo­ler le gi­bier et de le rap­por­ter. La chasse est me­née en ligne mar­chante. À no­ter la pré­sence per­ma­nente sur le ter­rain du par­te­naire de l’agence Chasses Loin­taines. Fran­çais ma­rié à une Rou­maine, sa pré­sence est pré­cieuse et très agréable.

Sé­jour type : Les types sont bâ­tis sur la base de 4 jours de chasse et 5 nuits. Mais il est pos­sible de mo­di­fier le pro­gramme en s’or­ga­ni­sant à l’avance.

Vé­hi­cule & lo­gis­tique : Une com­pa­gnie de trans­port pri­vée as­sure, avec des mi­ni­bus neufs très confor­tables, les trans­ferts A/R entre Bu­ca­rest et Cons­tan­ta. Sur place, l’or­ga­ni­sa­tion pos­sède ses propres vé­hi­cules, en très bon état, pour réa­li­ser les liai­sons entre l’hô­tel et le ter­rain. À no­ter qu’il faut entre 15 et 30 mn maxi­mum pour se rendre à la chasse.

Hé­ber­ge­ment & pres­ta­tions hô­te­lières : L’or­ga­ni­sa­teur a pas­sé des ac­cords avec un hô­tel 4 étoiles de Cons­tan­ta pour lo­ger ses chas­seurs. Ce ré­cep­tif est très confor­table et l’am­biance y est convi­viale. Les re­pas sont en prin­cipe pris à l’ex­té­rieur. Le mi­di, ils sont ser­vis dans un lieu pri­vé, très agréable, ap­par­te­nant à l’or­ga­ni­sa­tion. Le soir, c’est au res­tau­rant que sont conviés les vi­si­teurs. Un éta­blis­se­ment dif­fé­rent est re­te­nu quo­ti­dien­ne­ment afin de va­rier les plai­sirs de la table.

Tou­risme : Cons­tan­ta est la seule et unique sta­tion bal­néaire de Rou­ma­nie. Ville im­mense, elle est riche d’un cer­tain nombre d’at­traits cultu­rels. Les amou­reux de la bai­gnade et des plages sont cer­tains de s’y plaire. Il est d’ailleurs tout à fait en­vi­sa­geable de ve­nir sé­jour­ner en fa­mille et de consa­crer les aprè­schasse au tou­risme et au far­niente.

Points par­ti­cu­liers : La sai­son de chasse des cailles des blés dé­bute dès le 15 août en Rou­ma­nie, mais l’or­ga­ni­sa­tion pré­fère at­tendre la fin du mois pour faire l’ou­ver­ture afin de pro­fi­ter plei­ne­ment des pas­sages mi­gra­toires. Si les chiens du guide sont par­fai­te­ment ro­dés à l’exer­cice, il est ce­pen­dant tout à fait pos­sible de ve­nir avec ses propres auxi­liaires. L’en­trée des armes ne pose au­cun pro­blème en Rou­ma­nie pour peu que les dé­cla­ra­tions préa­lables aient été faites.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.