Na­mi­bie, une ra­re­té nom­mée gnou do­ré

Connaissance de la Chasse - - Infos Du Monde -

Lors d’un ré­cent sé­jour en Na­mi­bie, nous avons eu l’op­por­tu­ni­té de pho­to­gra­phier, dans un en­clos de chasse joux­tant le ter­ri­toire où nous nous trou­vions, ce gnou do­ré. Va­riante rare du gnou bleu à l’état sau­vage, le « gol­den wil­de­beest » a été of­fi­ciel­le­ment dé­crit à comp­ter de 1920 alors qu’il était ob­ser­vé au sein de trou­peaux mi­gra­teurs de­puis des siècles. Son ber­ceau d’ori­gine est le bas­sin du fleuve Lim­po­po, à cô­té du bloc de Tu­li, aux confins du Bots­wa­na, entre le Zim­babwe et l’Afrique du Sud. Conscients de l’in­té­rêt que ces ani­maux à la robe unique pour­raient avoir au­près des col­lec­tion­neurs de tro­phées, cer­tains pro­prié­taires de ranchs sud-afri­cains ont cap­tu­ré quelques su­jets en 1991. Sur cette base a été bâ­tie une La cou­leur ori­gi­nale de sa peau at­tire les col­lec­tion­neurs. souche qui a ser­vi à ali­men­ter de nom­breux ter­ri­toires fer­més. Tout ce qui est rare étant cher, les pre­miers gnous do­rés pro­po­sés au tir se sont ven­dus à des ta­rifs exor­bi­tants. De nos jours, la mode passe et les ta­rifs af­fichent une baisse im­por­tante.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.