Les lau­réats du 11e prix Connais­sance de la Chasse

C’est lors du Game Fair, le 16 juin der­nier, que le di­rec­teur gé­né­ral de l’Oncfs, M. Oli­vier Thibault, a re­mis les 11e prix Connais­sance de la Chasse aux au­teurs de trois livres et dvd de ré­fé­rence.

Connaissance de la Chasse - - Lire Et Voir - par Fran­çois-Xa­vier Al­lon­neau (texte) et Oli­vier Wei­de­mann (photos)

Ten­dez l’oreille ! Des fan­fares ré­sonnent, in­ter­pré­tées ma­gis­tra­le­ment par les son­neurs de l’Oncfs me­nés par Antony Mar­choux, ain­si que par le groupe des Plai­sirs de la trompe di­ri­gé par Syl­vain Cau­cat. Dans l’as­sem­blée, re­le­vons no­tam­ment la pré­sence de Jean-Noël Car­doux, sé­na­teur du Loi­ret et pré­sident du groupe d’études chasse et pêche du Sé­nat. Cette an­née, le pré­sident d’hon­neur de la cé­ré­mo­nie fut M. Thibault, di­rec­teur gé­né­ral de l’Oncfs. Il est ac­cueilli en ces termes par le ré­dac­teur en chef de Connais­sance de la Chasse : « Votre pré­sence, M. le di­rec­teur gé­né­ral, comme celle l’an pas­sé du pré­sident de la Fnc, M. Willy Schraen, pré­sident des 10e Prix Connais­sance de la Chasse, nous in­cite à évo­quer la com­plé­men­ta­ri­té des choses. Mais en­core, nos trois lau­réats nous en­cou­ragent à le faire. Le grand té­tras ne se­ra-t-il pas sau­vé de l’ex­tinc­tion que par la seule union des chas­seurs, des éco­lo­gistes, des fo­res­tiers et des ran­don­neurs ? La vè­ne­rie n’est-elle pas une com­po­sante à part en­tière de la chasse fran­çaise par son ap­port cy­né­gé­tique, cy­no­phile, cultu­rel et so­cial ? Grand gi­bier : bat­tue, ap­proche, af­fût, pous­sée, vè­ne­rie, arme à feu ou arc, peut-on af­fir­mer qu’il existe des pra­tiques su­pé­rieures aux autres ? »

OE­cu­mé­nique

À son tour, M. Thibault prend la pa­role. Mo­ments choi­sis : « Je suis très heu­reux de vous re­trou­ver ce ma­tin, sur le stand de Connais­sance de la Chasse, l’un des titres les plus em­blé­ma­tiques de la presse cy­né- gé­tique, et l’un des rares aus­si qui s’at­tache à ap­por­ter à l’ac­tua­li­té qu’il offre chaque mois à ses lec­teurs un sup­plé­ment d’âme, par ses pages Culture. La chasse est en ef­fet bien une culture par le poids qu’elle ac­corde à la tra­di­tion, au sa­voir-être au­tant qu’au sa­voir-vivre, et parce qu’elle est aus­si une trans­mis­sion au­tant qu’un hé­ri­tage. Pre­mier sa­lon cy­né­gé­tique fran­çais, et à ce titre sans au­cun doute ce­lui du­rant le­quel se me­sure le mieux le pouls de la chasse en France, le Game Fair est – chaque an­née – un mo­ment de grâce : ce­lui où pour quelques jours s’ef­facent les bis­billes, les di­ver­gences de vue et les pos­tures qui, trop sou­vent, divisent les ac­teurs que nous sommes, tous pour­tant amou­reux de la même cause. »

La chasse, une af­faire de culture

Après avoir évo­qué la re­struc­tu­ra­tion en cours de l’Oncfs, son di­rec­teur gé­né­ral pour­suit : « La re­cherche et les sui­vis de la faune ne sont pas en reste, qui sont par­fois ju­gés un peu sé­vè­re­ment par nos par­te­naires alors qu’ici même, à la même époque, l’une de nos cher­cheures, Eli­sa­beth Bro, re­ce­vait

du pré­sident Willy Schraen le prix Connais­sance de la Chasse pour sa mo­no­gra­phie consa­crée à la per­drix grise, ou­vrage sa­lué una­ni­me­ment comme la somme des connais­sances dont on dis­pose sur cette es­pèce reine de la chasse fran­çaise du bas­sin pa­ri­sien. […] J’y vois le signe que l’Oncfs est bien au coeur d’un grand des­sein tour­né vers la chasse, qu’il en est un in­ter­lo­cu­teur in­con­tour­nable et qu’il l’est de tous, pour tous et au ser­vice de tous. »

En par­tant de la gauche : F.-X. Al­lon­neau, P. Du­lac, M. de Les­ta­pis, O. Thibault, P. Za­bé, D. Avron et G. Bé­da­ri­da.

Aux son­neurs de l’Oncfs se sont ral­liés quelques amis dont ceux des Plai­sirs de la trompe. Les jo­lies fan­fares ob­tiennent tou­jours un franc suc­cès au­près du pu­blic du Game Fair.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.