2. Po­li­tique, pra­tique, éco­lo­gique

Connaissance de la Chasse - - Chasses Insolites -

Te­nant compte de la taille du lot de chiens et du per­son­nel né­ces­saires au lais­ser-courre du pe­tit cer­vi­dé, mon­ter un équi­page de che­vreuil est tech­ni­que­ment fa­cile, éco­no­mi­que­ment rai­son­nable. D’autres fac­teurs s’ad­di­tionnent en fa­veur du dé­ve­lop­pe­ment de cette vè­ne­rie, nous pré­cise M. Trem­blot de la Croix. Mal­gré les aléas his­to­riques, mal­gré la Ré­vo­lu­tion, une tra­di­tion de chasse à courre est tou­jours vaillante dans les pro­vinces du Centre-Ouest. De plus la vè­ne­rie y est fa­vo­ri­sée par une qua­li­té de voie as­sez bonne, l’hu­mi­di­té est per­sis­tante sur ces ter­ri­toires. Mieux en­core, les pro­prié­tés sont adap­tées au courre du che­vreuil : de taille moyenne, bien per­cées, vives comme il faut. Ce qui per­met d’être aux chiens, de contrô­ler le change tant re­dou­té. Nous pou­vons sup­po­ser que, de re­tour sur leurs do­maines, les pro­prié­taires mettent en place des me­sures de conser­va­tion du che­vreuil, aux po­pu­la­tions sou­vent qua­si nulles. Comme le ré­vèle Charles Va­len­tin des Or­meaux ( La Vé­ne­rie en An­jou, 1952).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.