Ca­mille Cha­moux

Après un pre­mier rôle au ci­né­ma dans « Les Ga­zelles », qui sort le 26 mars, elle est sur scène au Théâtre du Pe­tit Saint-Mar­tin avec « Née sous Gis­card ». En in­ter­view beau­té, comme elle le dit : Ca­mille at­taque.

Cosmopolitan (France) - - Cv Beaute - Par Mar­tine Tar­tour

Votre plus grande ca­tas­trophe ca­pil­laire ?

Mon coif­feur est à L.A… Non, je plai­sante. Mon coif­feur c’est moi, de­puis que j’ai dé­cou­vert le sham­pooing sec (Fur­te­rer). Avant, ça res­sem­blait à du talc de ma­mie, plus main­te­nant. On pul­vé­rise, on brosse à fond la tête en bas, on la re­lève d’un coup et ça fait du vo­lume. Pour moi qui ai l’an­goisse du che­veu plat, c’est mi­ra­cu­leux.

Y a-t-il quelque chose que vous faites très très bien ?

Bron­zer. Mais je fais at­ten­tion. Graisse à traire et mo­noï, c’est fi­ni. Je mets un SPF 50 sur ma planche de surf, on bronze aus­si. Comme j’aime gar­der un hâle toute l’an­née, la Ter­ra­cot­ta Guer­lain est mon amie.

Comment avez-vous choi­si votre par­fum ?

Mon pre­mier par­fum, Al­lure de Cha­nel, est un ca­deau de mon co­pain de l’époque. Main­te­nant, je suis dingue de fleur d’oran­ger. Je porte Bal d’Afrique de By­re­do, j’adore. D’abord, on tombe amou­reuse du créa­teur Ben Go­rham, mi-sué­dois mi-in­dien, aux bi­ceps ta­toués. Après, on ne peut plus se pas­ser du mé­lange fleur d’oran­ger-ber­ga­mote.

Une recette mi­racle contre cernes et fa­tigue ?

La veille, un bon or­gasme. La cos­mé­to, c’est bien aus­si. Je mets Pre­mier Cru La Crème Yeux de Cau­da­lie. Mon ob­ses­sion ? Les pattes d’oie. Les rides, je ne sais pas, je les at­tends de pied ferme, et on ver­ra. Si­non, quand on est fa­ti­guée, la pire er­reur est d’es­sayer de ca­mou­fler sous le ma­quillage ! Une bonne crème ré­pa­ra­trice, comme Sis­leyouth, et c’est tout.

Êtes-vous une pro du make-up ?

J’ai ap­pris. La règle de base, pour le teint comme pour le fard ou le blush, c’est de faire tous les gestes en re­mon­tant vers le haut. Pour l’oeil smo­ky, que je réus­sis très bien, on tra­vaille sur la pau­pière mo­bile, et on monte vers la pointe du sour­cil avec le doigt.

À votre avis, quels sont vos atouts ?

Mon corps. Je suis hy­per to­nique. De­puis tou­jours, je pra­tique le trio ga­gnant barre au sol-Pi­lates-yo­ga. Il n’y a rien de mieux pour se construire un corps har­mo­nieux. Pas un corps tra­vaillé bi­ceps après tri­ceps, comme les Amé­ri­caines. Elles ont un coach ? Ben ça se voit.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.