Kate Up­ton

Cosmopolitan (France) - - Oh Beaute - Par Mar­tine Tar­tour et Mé­la­nie Guez

elle vous ap­pel­le­ra », m’as­sure l’attaché de presse à Los An­geles. Kate Up­ton, m’ap­pe­ler moi ? À 21 ans, égé­rie de plein de marques de maillots de bain, bom­ba pour les vê­te­ments Guess, et élue man­ne­quin de l’an­née 2013, elle fait la co­ver de plus d’une cen­taine de ma­ga­zines. Et quand « Va­ni­ty Fair » US édite le nu­mé­ro an­ni­ver­saire de ses 100 ans, c’est Kate qui fait la cou­ver­ture. Une consé­cra­tion. Et pour cause : la belle a le phy­sique de Jes­si­ca Rab­bit, en vrai et sans Pho­to­shop. Pin-up de 1,80 mètre, bon­nets D sans push-up, for­cé­ment le

Forte de ses 5 mil­lions de vues dès qu’elle poste une vi­déo sur le net, le top le plus sexy du mo­ment fait ses dé­buts au ci­né­ma dans un film de Nick Cas­sa­vetes. De Los An­geles, elle se confie à Cos­mo.

ci­né­ma al­lait la re­pé­rer. Après quelques ap­pa­ri­tions, dont « les Trois Cor­niauds », elle est en­fin sur une vraie af­fiche dans un film de Nick Cas­sa­vetes, «Triple Al­liance », avec Ca­me­ron Diaz, qui sort en France le 18 juin. Elle y joue une bim­bo écer­ve­lée : « Ça ne me fait pas peur ! » Le rôle d’Hilla­ry Clinton jeune, ça l’au­rait pas fait.

Éle­vée au so­leil

Kate gran­dit en Flo­ride où elle pra­tique l’équi­ta­tion à haut ni­veau. Le so­leil ? Un peu qu’elle connaît. « Il faut se pro­té­ger, c’est es­sen­tiel. » En même temps, elle avoue ou­blier sou­vent sa crème so­laire : « À force de vivre en plein air, de mon­ter à che­val pen­dant des heures, ma peau s’est ha­bi­tuée. » Sa mère Shel­ly est une an­cienne cham­pionne de tennis. « C’est elle qui m’a ap­pris l’es­sen­tiel : pour gar­der son teint de pêche il n’y a pas de meilleur re­mède qu’une bonne nuit de som­meil, donc une bonne hy­giène de vie. » Évi­dem­ment, de­puis qu’elle est cé­lèbre, elle a droit au « avec ou sans make-up » des mé­chants sites qui la montrent peau nue et ac­néique. Elle met au dé­fi n’im­porte quelle bom­ba d’être pho­to­gra­phiée à la des­cente d’un avion et d’être fraîche comme un gardon. Comme tout le monde à Hol­ly­wood, elle a sa propre ma­quilleuse, Tra­cy Mur­fy, « qui ne fait pas de mi­racles, mais me connaît bien ».

Élue corps de l’an­née

Kate se sent bien dans son corps, élu il y a deux ans « Bo­dy of the year ». Le ma­ga­zine « Sports Il­lus­tra­ted » a alors la bonne idée de la choi­sir pour son spé­cial maillot de bain. Elle y pose seins nus. Des seins qu’elle sur­nomme « The La­dies ». Pour­tant, tout n’a pas été fa­cile pour Kate : un jour­na­liste de mode du « New York Times » la dé­crit comme « une pin-up avec les jambes d’un joueur de la NBA ». Pire, alors qu’elle se pré­sente dans une cé­lèbre agence de man­ne­quins, on la re­jette parce qu’elle « fait trop amé­ri­caine. Avec le vi­sage que n’im­porte qui pour­rait s’of­frir avec de l’ar­gent » ! Elle ba­laie ça en se­couant ses boucles blondes. Sa sup­por­trice num­ber one, An­na Win­tour, as­sure : « C’est So­phia Lo­ren en blonde. »

Ac­trice pro­met­teuse

Elle s’anime dès qu’elle parle de sa car­rière. « J’ai tant ap­pris au­près de Ca­me­ron Diaz, qui est au­jourd’hui mon amie ! » Sur le tour­nage, elle s’est sen­tie en confiance, même si Kate est une grande an­gois­sée, ac­cro au ca­fé et à son té­lé­phone, qui se ronge les ongles et tente de se di­ver­tir en re­gar­dant des films sur son iPad. Elle est sans boy­friend en ce mo­ment… Sur le pla­teau, son coif­feur Pe­ter But­ler lui a fait dé­cou­vrir les pro­duits Leo­nor Greyl dont elle ne peut plus se pas­ser. Ce n’est pas qu’elle soit une dé­bu­tante en ma­tière de beau­té, Kate est quand même née avec un peigne en or mas­sif entre les ca­nines (c’est une hé­ri­tière Whirl­pool !), mais elle s’en­thou­siasme très vite pour sa crème mains à l’huile de cas­tan­ha, comme pour le prune qu’elle glisse sur ses lèvres avant d’af­fron­ter le red car­pet. À 21 ans, « c’est le contraire qui se­rait triste ».

Bron­zage ra­pide Huile sèche SPF 20, Ha­waiian Tro­pic. Soin vi­sage Hy­dra­max + Ac­tive Mois­ture, Cha­nel. Bouche sexy Rouge n° 403, Gior­gio Ar­ma­ni.

Relax Bain mous­sant à l’huile de la­vande, L’Oc­ci­tane. OEil de biche Eye­li­ner Co­lorS­tay, Rev­lon. Mains douces Crème Ekos, Na­tu­ra.

Mon par­fum Chance, Cha­nel.

Soin des che­veux Huile de palme, Leo­nor Greyl.

Peau nette Dé­ma­quillant Soo­thing Clean­sing Oil, Bob­bi Brown.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.