Comme une VIP aux Sey­chelles

Cosmopolitan (France) - - Tourisme -

Pour moi, les Sey­chelles, c’est les plages de carte pos­tale, le bleu de l’océan In­dien. Au Maia Re­sort & Spa de Ma­hé, il y a tout ça plus un spa de rêve au pied de ma villa…

àLa plage, le jar­din. Un bout de terre qui s’avance sur l’océan In­dien, une anse de sable blanc comme fa­rine, de gros ro­chers ronds en gra­nit rose, un la­gon tur­quoise… Mon re­sort 5* se blot­tit dans une vraie carte pos­tale des Sey­chelles. Entre plage et jar­din, au mi­lieu des co­co­tiers, des bou­gain­vil­lées et des hi­bis­cus, trente jo­lies vil­las en bois exo­tique pointent leur haut toit de chaume. Il y en a une rien que pour moi ! Mon pro­gramme de la se­maine : je me baigne, je bronze, je me res­source au spa… Les vil­las. Cha­cune fait 250 m2, et dis­pose d’une pis­cine pri­vée à dé­bor­de­ment. Toutes ont vue sur l’océan. De­dans, c’est l’es­prit des îles, avec une pe­tite touche ba­li­naise : par­quets en bois exo­tique, mo­bi­lier en teck et bam­bou, cous­sins rouges, jaunes, oran­gés, en soie­ries thaï. Une bou­teille de cham­pagne est of­ferte à l’ar­ri­vée, le jour­nal de mon choix est li­vré à do­mi­cile. Et mon « sui­tier » per­so peut réa­li­ser tous mes ca­prices. Un bain de roses au cré­pus­cule ? Un dî­ner aux chan­delles sur la plage ? Oui, tout ça… Le spa. Aux pre­miers rayons du so­leil, je file sur la ter­rasse du spa pour une séance gra­tuite de yo­ga ou de qi gong. Stret­ching + mé­di­ta­tion, c’est bien pour com­men­cer la jour­née. Mais pour me chou­chou­ter vrai­ment, je dois tes­ter un soin si­gna­ture dans un des jo­lis pa­villons de bois du spa, ou­verts sur le jar­din. Par­fums d’ylang-ylang, bruit de l’eau qui coule sur les ro­chers, mur­mure des oi­seaux, je suis dans une bulle hors du temps. J’ai choi­si le mas­sage aux doigts dan­sants, ins­pi­ré d’un art tra­di­tion­nel dix heures de vol de Pa­ris, j’at­ter­ris sur l’île de Ma­hé, aux Sey­chelles. Mon pa­ra­dis se­cret ? Le Maia Luxu­ry Re­sort & Spa, sur la côte sud-ouest. Un hô­tel d’ex­cep­tion à ré­ser­ver pour une grande oc­ca­sion. Je craque pour… balinais. Tout est dans le rythme le long des mé­ri­diens… 97 €, pour 75 mi­nutes de bon­heur. La table. Le mi­di, j’opte pour une sa­lade et un pois­son grillé au Pool Bar, au bord de la pis­cine, et c’est bon pour ma ligne. Le soir, le Tec Tec me pro­pose sa cui­sine fu­sion, mi-asia­tique, mi-créole. Saint-jacques à la plancha, wa­sa­bi et asperges cro­quantes, pi­geon cuit à l’étouf­fée, ar­ti­chauts et oeufs de caille à l’huile de truffe, duo de pam­ple­mousses sur lit de bis­cuit à la pis­tache et crème va­nille : tout est aus­si bon que beau… De ma table chic en ter­rasse, je pro­fite de la vue sur la mer et les étoiles. Ul­tra ro­man­tique. Les ba­lades. Entre deux séances bron­zette, j’ex­plore l’île grâce aux con­seils de l’of­fice de tou­risme (sey­chelles. tra­vel). À Vic­to­ria Ci­ty, la ca­pi­tale de poche des Sey­chelles, il y a des cases créoles mul­ti­co­lores et un mar­ché tous les ma­tins. Robes à fleurs et cha­peaux de paille, les dou­dous y font leurs courses. De Dam­ville, je re­joins à pied la su­blime anse Ma­jor et ses gros ro­chers de gra­nite rose à tra­vers un sen­tier dans la jungle. De­main, je grimpe à la cas­cade de la Mare aux co­chons, dans le parc du Morne sey­chel­lois…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.