« Si tu ne le fais pas pour elle, fais-le pour moi »

Cosmopolitan (France) - - Ça, Je L’ai Fait Pour Elle -

Avant que je dé­barque dans la vie d’Yseult, son bi­nôme, c’est Mor­gane qui, lors d’une de nos fêtes, tombe raide dingue d’un vague co­pain de fac que je n’avais pas re­vu de­puis des lustres. Elle s’ins­talle chez lui, et quand il la quitte, sans pré­avis au bout de huit mois, Mor­gane se re­trouve à la rue. C’est bien sûr à Yseult qu’elle de­mande de l’hé­ber­ger. Je n’ai pas le choix puisque se­lon Yseult, je suis in­di­rec­te­ment responsable : « C’est ton co­pain. » Et c’est comme ça que Mor­gane s’ins­talle dans le sa­lon, avec ses yeux en tête d’épingle et son nez qui coule, pas du tout dans la ver­sion up du « je tourne la page ». Elle passe ses soi­rées à pleu­rer, ne quitte « son » ca­na­pé, jon­ché de klee­nex, que pour al­ler che­cker la page Fa­ce­book de mon pote. Un soir, je la sur­prends à far­fouiller dans mon té­lé­phone pour ten­ter d’y dé­cou­vrir un mes­sage de Tom. Le pire, c’est le jour où je la re­trouve as­sise en tailleur dans la pen­de­rie, dans le noir, « parce qu’elle en­vie aux vê­te­ments l’obs­cu­ri­té et le si­lence dans les­quels ils sont en­fer­més ». Grave la fille… Mais il pa­raît que je ne com­prends rien au cha­grin d’amour… Les deux se liguent contre moi, Mor­gane je m’en fous, mais ma na­na… Du coup le soir, c’est pla­teau-té­lé avec Mor­gane à la té­lé­com­mande et mau­vaises co­mé­dies ro­man­tiques à la clé. Je sup­porte ça deux mois, jus­qu’au jour où elle se ré­con­ci­lie avec mon pote, et part en­fin. Yseult me re­proche d’avoir été peu ac­cueillant. Je lui pro­pose d’al­ler squat­ter chez eux un temps, juste pour voir. Paul, 29 ans

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.