Barcelone

So­leil, éner­gie, architecture de rêve, façade sur la mer : cette ville a tout. Et au­jourd’hui avec le TGV di­rect, on y est dé­jà. On com­mence par quoi ?

Cosmopolitan (France) - - Roadbook - Par Eva Del­motte

Dé­gus­ter des ta­pas au Bar Bru­tal

L’adresse de ce bar à l’ar­rière de Can Ci­sa, la cave des frères Co­lom­bo, s’échange entre ini­tiés – leur res­tau Xe­mei est « la » ré­fé­rence ita­lienne à Barcelone. Le bon plan : ache­ter sa bou­teille à 9 € dans la bou­tique, ajou­ter 6 € de droit de bou­chon et s’at­ta­bler au comp­toir pour com­man­der les ta­pas qui vont avec. Car­rer de la Prin­ce­sa 14, + 34 933 19 98 81.

Se culti­ver au Blue­pro­ject

Ici l’art contem­po­rain est chez lui avec de la pop culture – l’ex­po inau­gu­rale a mon­tré Bas­quiat, Wha­rhol et Klein… – et des ar­tistes en ré­si­dence. On dé­jeune au Ca­fè : une cui­sine ré­créa­tive, 100 % bio, du chef Ja­vier Med­ve­dovs­ky. Le plat du jour est à 8 € et les des­serts, c’est car­ré­ment la crème de la crème ! blue­pro­ject­foun­da­tion.org.

S’of­frir des sa­vons cultes chez Sa­ba­ter Hnos

Des sa­vons au lait d’ânesse, au me­lon, à la can­nelle ou au pat­chou­li, on les veut tous. Dans la fa­mille Sa­ba­ter, la pas­sion du sa­von se trans­met de gé­né­ra­tion en gé­né­ra­tion de­puis 1937. Pla­ça Sant Fe­lip Ne­ri 1, +34 933 01 98 32.

Vi­si­ter l’an­cien Hô­pi­tal de Sant Pau

i Conçue par l’ar­chi­tecte Lluís Do­mè­nech Montaner, cette qua­si-ville de

15 km2 est le chef-d’oeu­vre­mo­der­niste de

Barcelone. Hô­pi­tal jus­qu’en 2008, les

tra­vaux de ré­ha­bi­li­ta­tion de la par­tie mo­der­niste de­vraient se ter­mi­ner en 2016.

La vi­site est obli­ga­toi­re­ment gui­dée. En fran­çais, à 10 h 30 (à vé­ri­fier par tél. au préa­lable). Sant An­to­ni Ma­ria Cla­ret 167, +34 933 17 76 52, vi­sit­sant­pau.com.

Dî­ner en mode clan­des­tin chez An­ge­la

C’est la grosse ten­dance : les res­taus « clan­des­ti­nos » , un genre de spea­kea­sy cu­li­na­ro-cultu­rel. Ren­dez- vous en pe­tit groupe à 21 heures au pied d’un immeuble néo-in­dus­triel, puis ascension en mon­te­charge au 7e étage chez An­ge­la, une ar­tiste peintre mais éga­le­ment une excellente cui­si­nière. L’apé­ro com­mence avec une dé­gus­ta­tion d’huile d’olive ve­nant di­rec­te­ment de ses propres plan­ta­tions en An­da­lou­sie. Le menu pro­pose cinq plats, il faut comp­ter 25 € par per­sonne. Un dé­lice. vinent.net.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.