Elles se sont dé­jà per­dues : leur truc pour se re­trou­ver

Cosmopolitan (France) - - Recentrage -

On ne fait pas ren­trer un car­ré dan­sun rond. Il y a des couples qui ne peuvent pas fonc­tion­ner, un point c’est tout. Il faut avoir cette évi­dence en tête, pour ne pas com­mettre l’er­reur de se mettre en quatre pour que ça fonc­tionne, au risque de se perdre en route. Je pré­sente mon mec à mes potes ra­pi­de­ment. Avec eux je ne peux pas men­tir, je suis vrai­ment moi-même. Confron­ter mes deux uni­vers très vite, ça m’aide à me mon­trer telle que je suis pour ne pas prendre le risque de faire sem­blant. Ma meilleure amie me connaît par coeur. Et elle sait que j’ai ten­dance à être un peu ca­mé­léon quand je suis en couple. Quand elle me dit en riant « Adrien, sors de ce corps ! », je réa­lise que OK, sur ce coup-là, c’est plu­tôt lui qui parle que moi. À 30 ans, je suis en­fin au clair sur ce que je veux, et ce que je ne veux pas. Il m’a fal­lu prendre quelques claques, mais au­jourd’hui, quand je ren­contre un mec, j’ai une alarme rouge qui sonne si je sens que je risque d’y lais­ser des plumes. C’est nor­mal et sou­hai­table d’évo­luer en couple, et ça sup­pose de re­non­cer à des cer­ti­tudes, de se re­mettre en ques­tion et de chan­ger d’avis sur cer­tains points. La seule ques­tion à se po­ser c’est : « Est-ce que ce chan­ge­ment m’a fait du bien ? » J’an­nonce la cou­leur dès le dé­but d’une re­la­tion, quitte à en ra­jou­ter un peu. Il faut un petit cô­té « C’est comme ça et pas au­tre­ment» pour plan­ter le dé­cor. Si ça ne doit pas mar­cher, je le sais vite. Ça me per­met d’as­su­mer mes envies et sur­tout de ne pas les perdre en route.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.