Syl­vie avec Kim chez Shu Uemura : les sour­cils, ça se taille aux ci­seaux

Cosmopolitan (France) - - Beaute -

La pre­mière chose que j’ap­prends avec Kim, maître ma­quilleur de Shu Uemura, c’est la dif­fé­rence entre hy­dra­ter et nour­rir. « On peut vivre long­temps sans man­ger, mais pas très long­temps sans boire : la peau, c’est pa­reil. » Tout s’éclaire : hy­dra­ter, ça peut se faire avec une crème hy­dra­tante ou une lo­tion, et on en a tou­jours be­soin. Nour­rir, c’est une crème plus riche, avec un corps gras. Les pe­tites peaux qui pèlent et sèchent alors que pour­tant on crème ? C’est parce qu’on nour­rit avec du gras au lieu d’hy­dra­ter avec de l’eau : la peau n’a plus faim, mais elle a… soif ! En un ins­tant, le des­tin de ma peau vient de bas­cu­ler et mon teint s’illu­mine. Puis Kim ap­proche de fins ci­seaux de mes sour­cils. Je découvre la « Mayu Cut », la taille des sour­cils aux ci­seaux. Après avoir cou­pé un cô­té, Kim me montre la dif­fé­rence dans le mi­roir : « C’est mieux, non ? » Pour­vu qu’il taille l’autre aus­si… En un ins­tant, mon oeil droit vient de s’ou­vrir. Mayu Cut : adop­tée. Et lors­qu’il pose un fard ivoire sur toute ma pau­pière et tout le contour des yeux, avec un pin­ceau plat qui suf­fit à en­le­ver les ombres et sur le­quel en­suite on pour­ra se ma­quiller comme on veut, je com­prends le se­cret du ma­quilleur : hy­dra­ter, des­si­ner et éclai­rer. Les trois bases à par­tir des­quelles on peut tout faire. Shu Uemura : 176, bou­le­vard Saint-Ger­main, Pa­ris 6e, tél : 01 45 48 02 55, www.shuuemura.fr. Cours : 150 €/1 h 30. Pos­si­bi­li­té de de­man­der juste un cours smo­ky eye : 90 €/1 h.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.