Il ne conçoit les va­cances qu’avec ses potes

Cosmopolitan (France) - - Intimite -

Pour les va­cances, on se dé­place en trou­peau. L’été ? La Côte basque entre co­pains, beau­coup viennent de là-bas et les fa­milles sont ac­cueillantes. Les week-ends de soldes à Londres ? Tous en­semble, c’est plus drôle. Mais le pire, c’est le ski. Dès le mois d’oc­tobre, il faut cher­cher un cha­let à louer pour huit : Guy, moi, et six de ses potes. Guy est un dingue de snow­board, j’ai à peine mon flo­con. Tous les soirs, à 18 heures, cinq mecs et deux filles, qui « skient comme des bêtes, elles », je cite, s’af­falent sur une chaise, aus­si consis­tants qu’une ser­pillière. Moi, la seule en pleine forme car je ne skie qu’en ma­ti­née, je dois m’oc­cu­per de ré­ser­ver le res­tau. Et Guy s’étonne que je ne sois pas open cô­té câ­lins : « Tu veux quoi alors ? » Je l’ai dé­jà dit : une pause. Des va­cances à deux. Des va­cances que j’aime. Il fi­nit par com­prendre le jour où j’en­voie le jeu de tarot à la fi­gure de Ma­thias qui se de­mande pour­quoi je ne suis pas plus hot avec son pote : les murs sont tel­le­ment fins qu’il a en­ten­du notre conver­sa­tion, je rêve ! Main­te­nant, le ski en bande, c’est une an­née sur deux. L’autre, c’est moi qui choi­sis : il fait très beau à Mar­ra­kech en fé­vrier. Ir­ma, 27 ans

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.