Boo­me­rang

Cosmopolitan (France) - - Pop! -

Avec Jean, on adore faire des fêtes. Les co­pains dé­barquent sou­vent avec une bou­teille… On ne les ouvre pas for­cé­ment toutes au cours de la soi­rée. C’est vrai que ma co­pine Lau­rette est ar­ri­vée ce soir-là avec une bou­teille de cham­pagne, et a bien in­sis­té sur le fait que ce­lui-là, c’était du top de chez top… un petit pro­duc­teur, ami de ses pa­rents, qui fait « un très beau pro­duit ». On la boi­ra au des­sert. Mais au fur et à me­sure que la soi­rée passe, j’ou­blie la bou­teille. Quelques mois plus tard, on va dî­ner chez eux, et je sai­sis au vol une bou­teille à leur of­frir. Du cham­pagne ! Je suis toute contente. Mais Lau­rette pas du tout : « Mer­ci, c’est moi qui te l’ai of­ferte ! » Zut, le fa­meux petit pro­duc­teur m’a tra­hie. Mar­lène, 32 ans

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.