OUI

Cosmopolitan (France) - - VICTOIRE -

J’ai la pho­bie des mé­de­cins. En par­ti­cu­lier des gy­né­cos. Mais là, j’ai une dou­leur et le gé­né­ra­liste pré­fère que je consulte un spé­cia­liste. Dans la salle d’at­tente, j’ai la trouille… C’est mon tour, et comme pré­vu il me fait une écho­gra­phie. « Là, c’est votre ovaire gauche, et là, c’est le droit et… » Il marque un si­lence. Et quoi ? « Et il y a quelque chose. La masse est beau­coup plus im­por­tante, vous voyez. » Sur l’écran, il des­sine un rond : c’est un kyste de 8 cen­ti­mètres. Il faut opé­rer ra­pi­de­ment, au cas où il y au­rait une tor­sion. Mais avant, faire une IRM pel­vienne pour vé­ri­fier s’il y a un pro­blème. Je prends ren­dez-vous pour la se­maine d’après. Je ne dors plus, je ne mange plus rien. J’ai les mots « tu­meur », « can­cer » et « sté­ri­li­té » qui tournent en boucle. Jus­qu’à ce jour. Une amie m’ac­com­pagne, je passe l’IRM, et j’at­tends, je fixe la porte mar­ron, qui fi­nit par s’ou­vrir. J’ai tel­le­ment ima­gi­né ce mo­ment que j’ai l’im­pres­sion de l’avoir dé­jà vé­cu. La jeune mé­de­cin me de­mande si ça va. Non, ça ne va pas, je veux sa­voir, vite : « Dites-moi que tout va bien. » «Oui, tout va bien.» Juste un kyste bé­nin qui s’opère en une heure. Je pleure de sou­la­ge­ment, elle me dit : « Vous avez be­soin de ren­trer chez vous, et de ne plus ja­mais re­mettre les pieds ici. » Cette fois, c’est moi qui ai dit : « Oui ».

Le

Ti­phaine, 24 ans

de la chance

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.