« Je fais face aux im­pré­vus »

Cosmopolitan (France) - - BEAUTÉ -

C’est à ça qu’on re­con­naît les op­ti­mistes : trans­for­mer une nuit en un truc to­ta­le­ment ro­ma­nesque où on n’au­ra même pas à s’in­quié­ter de sa tête le len­de­main. AVANT DE S’EN­DOR­MIR On s’offre « un bol » de lait. Avec un échan­tillon de lait dé­ma­quillant dé­go­té chez Se­pho­ra ou Ma­rion­naud, que les ven­deuses nous offrent pour un jo­li sou­rire. Pour­quoi cette tex­ture ? Parce qu’elle est douce et que notre peau, elle, est un peu à feu. L’idée : ne pas lé­si­ner sur la quan­ti­té pour être comme en­ve­lop­pée, puis dé­col­ler les im­pu­re­tés du bout des doigts, puis pas­ser un gant de toi­lette im­bi­bé d’eau très chaude. On soigne son re­gard. Nuit trèèèès courte… et au ma­tin, ombres bleues, yeux rouges et poches. Les ac­tifs phares d’un contour des yeux aux ef­fets super de­tox ? Ca­féine, es­cine, rus­cus. On ap­plique ce soin juste avant de fer­mer les yeux, sans ou­blier de nap­per les pau­pières. Dans le sac : Pig­ment­clar Yeux, La Roche- Po­say ; Ad­van­ced Night Re­pair Eye Se­rum, Es­tée Lau­der ; Cell Ca­pi­tal, Ga­lé­nic ; Hy­dra Sys­tem, Es­the­derm ; Gom­meur Yeux Aroma Lisse, De­cléor. LE LEN­DE­MAIN MA­TIN On dé­froisse ni vu ni connu. Avec un long pschitt d’eau ther­male sur deux feuilles de Klee­nex. Un truc d’ins­ti­tut qui marche tou­jours : l’ef­fet « pat­te­mouille » per­met de dif­fu­ser au coeur de l’épi­derme les oli­go­élé­ments de sur­vie et d’ef­fa­cer les plis d’oreiller sur les joues. Dans le sac : une mi­ni-bombe d’eau d’Évian ; Vi­chy ; Uriage ; La Ro­chePo­say, etc. On pro­tège et on calme sa peau. Si l’homme qu’on aime a une barbe, toutes les peaux sen­sibles, celles qui n’aiment ni le froid ni le chaud, risquent à son contact d’en gar­der un sou­ve­nir cui­sant. Au­tant pré­ve­nir en em­por­tant un soin apai­sant dans son sac. On l’ap­plique en

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.