Ben­ja­min Cle­men­tine

Cosmopolitan (France) - - IL M'A DIT -

Une beau­té de man­ne­quin de dé­fi­lé, un corps lon­gi­ligne, em­pa­que­té dans un long man­teau en laine, des mains longues et fines, une che­ve­lure qu’on di­rait comme sculp­tée. D’en­trée, Ben­ja­min Cle­men­tine, 25 ans, n’a pas l’al­lure d’un chan­teur or­di­naire. Et l’ac­cueil ré­ser­vé à ce nou­veau ve­nu, qui chante comme per­sonne de bou­le­ver­santes mé­lo­dies soul, jazz ou rock en s’ac­com­pa­gnant au pia­no, n’est pas non plus ba­nal. Au­tour de ce per­son­nage mys­tère, an­glais d’ori­gine gha­néenne qui a dé­bar­qué à Pa­ris un peu par ha­sard, puis s’est dé­cou­vert une vo­ca­tion mu­si­cale et un des­tin en chan­tant dans le mé­tro, la presse a dé­jà bâ­ti une lé­gende. Une lé­gende qui n’en­tame pas la pla­ci­di­té sou­riante de Ben­ja­min, ar­tiste plu­tôt humble. Et bien dans ses pompes, même s’il a cas­sé les la­cets de ses belles chaus­sures en cuir et se pro­mène sans. « C’est la bo­hème, quoi ! » dit-il. Cle­men­tine, ou le bo­ho phi­lo­sophe. l « At Least For Now » (Bar­clay). En concert les 19 et 20 mars au Tria­non.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.