Au CAAC

Cosmopolitan (France) - - ROAD BOOK -

Le CAAC ou Centre an­da­lou d’Art contem­po­rain, ins­tal­lé dans le Mo­nas­te­rio de la Car­tu­ja de San­ta Ma­ria de las Cue­vas, est en ef­fer­ves­cence per­ma­nente. Sé­ville ré­serve son lot de jeunes créa­teurs dé­jan­tés, dont les ex­pos poin­tues et dé­ca­lées bous­culent les col­lec­tions per­ma­nentes dé­diées à Luis Gor­dillo ou Pa­blo Pa­la­zue­lo, des ar­tistes es­pa­gnols re­con­nus. On flâne en­suite dans les jar­dins entre ver­ger et lac. Ra­fraî­chis­sant. Av. Ame­ri­co Ves­pu­cio, 2, caac.es.

S’amu­ser du street art Se ré­ga­ler de chur­ros au bar El Comercio

Dans ce bar vin­tage ou­vert de­puis 1904, les dé­li­cieux bei­gnets se sa­vourent na­ture ou sau­pou­drés de sucre et ac­com­pa­gnés comme il se doit d’un cho­co­lat chaud hy­per cré­meux. Un plai­sir dé­mo­niaque pris au comp­toir en ad­mi­rant les murs ta­pis­sés de car­reaux azu­le­jos d’époque ma­gni­fiques avec leurs mo­tifs en ca­maïeu bleu. Calle Li­ne­ros, 9, ba­rel­co­mer­cio.com.

Shop­ping et dé­jeu­ner

au mer­ca­do de la Fe­ria Ici, on pi­core des co­peaux de pa­ta ne­gra Bel­lo­ta, l’au­then­tique jam­bon ibé­rique de co­chon noir nour­ri aux glands, sur un des stands de pro­duits ré­gio­naux du mar­ché, au centre du quar­tier de la Ma­ca­re­na. En­suite, pas­sage obli­gé au bar La Can­ti­na pour s’of­frir une por­tion de pois­son grillé à la plan­cha avec une cer­ve­za bien fraîche. Tous les jeu­dis ma­tin, dans la calle Fe­ria, se tient aus­si un mar­ché aux puces pour dénicher céramiques, ma­dones… Calle Fe­ria (à l’angle de la calle Cor­re­du­ria), fa­ce­book.

com/Mer­ca­doDeLaFe­ria.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.