La pra­tique

Cosmopolitan (France) - - FORMES -

Tout le monde peut suivre le cours, cha­cun va à son rythme, il n’y a pas de ni­veau re­quis. Les séances sont très dif­fé­rentes d’une se­maine à l’autre : ça peut être très to­nique ou au contraire plus proche d’une ses­sion de yo­ga cho­ré­gra­phié. Mais sur­tout, je le conseille à toutes celles qui sont un peu dé­pri­mées. Le Nia re­mon­te­rait le mo­ral à n’im­porte qui !

OUI MAIS OÙ ?

Tous les cours sont ré­per­to­riés sur nia­now.fr. Comp­ter 17 € le cours, 200 € le for­fait tri­mes­triel, et 660 € le for­fait an­nuel. En trois mois de Nia, à rai­son de deux cours d’une heure par se­maine mi­ni­mum, j’ai amé­lio­ré ma sou­plesse, mon équi­libre, mon souffle et ma co­or­di­na­tion. La seule com­plexi­té du cours, c’est d’ef­fec­tuer des mou­ve­ments dif­fé­rents en haut et en bas du corps, mais c’est aus­si ce qui donne le plus de sa­tis­fac­tion puisque la sil­houette est ain­si to­ni­fiée « in­tel­li­gem­ment ». Je me sens bien dans mon corps. Ma créa­ti­vi­té est li­bé­rée. Je me laisse plus fa­ci­le­ment al­ler à mes en­vies. Moi qui étais du genre à hé­si­ter en per­ma­nence, je me fie main­te­nant à mon ins­tinct. Je ne suis plus com­plexée, j’as­sume mes pe­tits dé­fauts. Avec le Nia, ce­rise sur le gâ­teau, j’ai fait la connais­sance de per­sonnes qui sont sur la même lon­gueur d’onde que moi et qui, pour cer­taines, sont de­ve­nues des amies. l

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.