Help, j’ai at­tra­pé un gros coup de soleil !

Cosmopolitan (France) - - SURF BOOK -

La si­tua­tion, là, tout de suite. On n’a pas bien com­pris le pa­ra­graphe pré­cé­dent – notre cer­veau est pas­sé en heure d’été lui aus­si, et ce cha­pitre est tom­bé pen­dant sa pause. Par mé­garde, on a donc tro­qué l’in­dice 50+ contre la graisse à traire de notre co­pain Mo­mo, qui bronze au clair de lune. Ré­sul­tat, on doit nous voir de l’autre cô­té de la Mé­di­ter­ra­née tel­le­ment on est rouge (ou en tout cas, on nous en­tend, tel­le­ment on crie dès qu’un mou­che­ron nous frôle). L’an­ti-com­plexe light. De la Bia­fine en couche épaisse, la nuit avant le cou­cher si le coup de soleil est lé­ger, toutes les deux heures si même nos os ont une cou­leur de fraise Ta­ga­da. En cas de panne de Bia­fine, on sou­lage la brû­lure avec un yaourt nature, à lais­ser po­ser au moins quinze minutes avant de rin­cer : les fer­ments lac­tiques ont des pro­prié­tés an­ti-in­flam­ma­toires na­tu­relles. Et on hy­drate au maxi­mum avec une crème grasse sans par­fum pour évi­ter à la peau de pe­ler, et de fi­nir l’été avec un bron­zage tie & dye. L’an­ti-com­plexe ra­di­cal. En­fi­ler la tente, après avoir fait un trou pour la tête. Non, c’est une blague.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.