Elle est franche : « Là, t’as abu­sé sur le fond de teint. » Euh… Bon, OK.

Cosmopolitan (France) - - SPÉCIAL AMITIÉ -

Elle est tou­jours OK. Y com­pris pour la Palme d’or 2014 : un film de 3 h 15, très lent, en turc sous-ti­tré. En plus, je me suis en­dor­mie pen­dant la séance.

Ki­my, 31 ans

C’est celle qui sait que quand je

m’énerve je res­semble à mon père.

Et que ça m’énerve. Aude, 35 ans

Elle me veut du bien.

Elle me confisque mon té­lé­phone

quand je m’ap­prête, pom­pette, à en­voyer une vo­lée de SMS pa­thé­tiques à mon ex. Sarah, 24 ans

Elle fait sem­blant de ne pas re­mar-

que j’ai prix trois ki­los pen­dant les va­cances. Ève, 26 ans

quer

Elle en­chaîne sans bron­cher douze

pour m’ai­der à choi­sir des lu­nettes de soleil. NB : je suis pa­tho­lo­gi­que­ment in­dé­cise. Mae­va, 23 ans

bou­tiques

Syl­via, 27 ans

pour en­ter­rer le mec que je viens de des­sou­der. C’est une image, je vous ras­sure.

Elle ira cher­cher la pelle

Lou, 36 ans Elle me sou­tient en­vers et contre tous. Y com­pris quand j’ai an­nu­lé mon ma­riage dix jours avant le jour J, prise d’une an­goisse ir­ré­pres­sible. Elle m’a dit de faire confiance à mon ins­tinct… Elle a eu rai­son, je n’étais pas prête.

Ales­san­dra, 28 ans

si je le laisse fi­ler, je ne m’en re­met­trai pas. Luce, 31 ans

Elle sait que ce mec, Elle a re­non­cé aux va­cances à Ibi­za pré­vues avec notre bande de potes : j’avais mal cal­cu­lé mon bud­get et j’ai réa­li­sé que je ne pour­rai pas par­tir… Elle m’a dit : « C’est avec toi ou pas du tout. »

Au­rore, 20 ans La veille de l’en­ter­re­ment de ma mère, pré­avis de grève dans les aé­ro­ports,

Alix a fait 900 km en co­voi­tu­rage

pour être sûre d’être à mes cô­tés le ma­tin. Léo­nor, 30 ans

dans la nuit

Elle sait me dire la vé­ri­té quand je

et me men­tir par omis­sion quand ça me fait du bien. Na­tha­lie, 35 ans

suis prête à l’en­tendre

Quand je lui ai an­non­cé que mon mec me lar­guait après trois ans de re­la­tion,

elle a pris un al­ler-retour Lyon-Paris

Sa pré­sence, ses pa­roles ré­con­for­tantes et ses ondes po­si­tives m’ont fait un bien fou ! So­phie, 24 ans

pour pas­ser le week-end avec moi. Elle a dé­go­té les Nike de mes rêves, en rup­ture de stock dès la pre­mière jour­née. Je ne sais pas com­ment elle a fait, mais le jour de mon an­ni­ver­saire elle a dé­bar­qué chez moi avec les snea­kers à la main !

On peut

juste parce qu’on est bien en­semble. Si­bylle, 23 ans

ler,

Au­rore, 26 ans

Sa­mia, 29 ans

pas­ser des heures sans par-

Elle com­prend en un re­gard que

mais que ce n’est pas le mo­ment de de­man­der quoi. An­na­belle, 29 ans

quelque chose ne va pas, Je peux tout lui avouer. Y com­pris que j’ai ten­té la co­lo mai­son pour me faire une toi­son pu­bienne blond pla­tine (qui a vi­ré orange).

Ca­ra, 22 ans

pour être la pre­mière à me sou­hai­ter un bon an­ni­ver­saire. An­gé­lique, 24 ans

Elle veille jus­qu’à mi­nuit

« Là, t’as abu­sé sur le fond de teint. » Euh… bon, OK. Au­rore, 26 ans

Elle est franche :

Quand ça ne va pas, que j’ai en­vie de tout en­voyer ba­la­der,

elle me laisse

m’éner­ver en ac­quies­çant avec des

Ça me fait du bien, et une fois la crise ter­mi­née, on peut développer se­rei­ne­ment. Sé­ve­rine, 27 ans

« hum » et autres « c’est clair ».

Avec elle, je peux rire de tout… et sur-

tout de nous. Aman­dine, 32 ans

Une vraie amie, elle fait tout ça pour

et je fais la même chose pour elle. Tout de suite. Sans ré­flé­chir. Sa­rahLou, 38 ans

moi

l

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.