« Je de­ve­nais to­ta­le­ment dé­pen­dante de mes cartes »

Cosmopolitan (France) - - VOYANCE -

Il fut un temps, je me ti­rais les cartes tous les ma­tins, pour me don­ner le « ton » de la jour­née, avoir une idée de ce qui al­lait se pas­ser… Il ne se pas­sait plus une jour­née sans que je rap­proche tout ce qui ar­ri­vait de ce que j’avais vu dans mes cartes. Avec cette in­tui­tion maî­tri­sée, je de­ve­nais bla­sée : mon frère quitte sa co­pine, je le sa­vais… Un co­pain a fait une chute de VTT ce week-end, je le sa­vais. C’est quand mon amie My­riam m’a lit­té­ra­le­ment crié des­sus en me di­sant que j’étais in­sup­por­table avec mes his­toires d’horoscope à deux balles que j’ai réa­li­sé. Sur le coup, j’étais vexée mais elle avait rai­son : j’étais de­ve­nue to­ta­le­ment dé­pen­dante de mes cartes, je ne pre­nais plus au­cune dé­ci­sion sans avoir consul­té mon jeu et j’avais des ex­pli­ca­tions sur tout. Avec le re­cul, je réa­lise que ça m’a dé­con­nec­té des autres, j’avais per­du ma spon­ta­néi­té et je ne me lais­sais plus vivre. Or, c’est bien l’in­verse de ce que peuvent nous ap­por­ter nos in­tui­tions. J’ai dû ré­ap­prendre à lais­ser faire les choses, sans for­cé­ment avoir des ex­pli­ca­tions sur tout, et aus­si à me faire plus confiance. J’avoue que mon cô­té control freak en a pris un coup !

Lo­la, 34 ans

l

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.