Pour­quoi cher­cher l’amour en se fiant à son ins­tinct, qui n’a plus de bat­te­rie après le deuxième mo­ji­to?

Cosmopolitan (France) - - CLIC ME -

Les sites de ren­contres com­mu­nau­taires sont de plus en plus spé­cia­li­sés. Après l’amour entre cé­li­ba­taires de la même re­li­gion ou du même bord po­li­tique, voi­ci les pla­te­formes dé­diées aux ama­teurs de cui­sine (Coo­king Ro­mance et Mar­mi­te­love, qui af­finent même les re­cherches en fonc­tion des goûts cu­li­naires de ses membres : bio, ter­roir…), aux spor­tifs (Run2Meet), aux go­thiques (Go­thic Match), aux pas­sion­nés d’in­for­ma­tique (Geek­me­more), aux coe­liaques, les vrais al­ler­giques au glu­ten, de corps et/ou d’es­prit (Glut’aime), aux pa­rents cé­li­ba­taires (Ren­contre Pa­rents, no­tam­ment), aux pro­prié­taires d’ani­maux do­mes­tiques (Ca­ni­love, Ami­ca­le­ment Dog), aux plan­tu­reux (Ren­contre Ronde), aux ama­teurs de culture (Points­com­muns)… À quand un site de ren­contres dé­dié aux jar­di­niers ama­teurs de hea­vy me­tal des an­nées 80 ? « Gaffe tou­te­fois, aver­tit Fa­bienne Krae­mer, cher­cher l’amour de fa­çon à ce point ci­blée et ra­tion­nelle est le meilleur re­mède contre la pas­sion, qui naît de l’in­at­ten­du. »

SI ON N’EST PAS TRÈS POR­TÉE SUR L’AMOUR 2.0

Ça nous concerne si… on confond Tin­der et Kin­der. In­ter­net, c’est très utile pour faire du shopping, ache­ter des billets d’avion ou « pro­cras­ti­ner » un dos­sier urgent de­vant des gifs de bé­bés hi­boux, mais pour trou­ver l’amour, bof… À moins que le prince char­mant soit as­sez souple pour ram­per le long du fil de la Li­ve­box…

Ce qu’on fai­sait avant. On dra­guait 0.0, comme en 1750, c’est-à-dire : au ca­fé, dans la rue, dans le bus, bref, dans la vie vin­tage, celle où les gens se parlent avec les cordes vo­cales, et pas avec les pouces. Hé­las, cette vie-là res­semble dé­sor­mais à un soir de no­vembre dans la Beauce : les rares êtres hu­mains qui s’y aven­turent ont ten­dance à être nés en 1750.

Ce qu’on peut faire main­te­nant. Se­lon Si­mi­larWeb, spé­cia­li­sé dans la me­sure des flux sur In­ter­net, les sites de ren­contres « gé­né­ra­listes » ap­par­tiennent dé­sor­mais à la pré­his­toire de l’amour 2.0, concur­ren­cés qu’ils sont par les sites

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.