Et puis, il y a aus­si nos pe­tites vic­toires…

Cosmopolitan (France) - - YES I CAN - Par Ma­non Pi­bou­leau

Mon es­to­mac crie fa­mine… MAIS une fois ar­ri­vée à la mai­son, ma ba­guette a en­core ses deux qui­gnons. Mon mec a vu toute la sai­son 3… MAIS j’ai réus­si à ne pas me faire spoi­ler le der­nier épi­sode de «Wal­king Dead » même si on par­tage la même couette et qu’il parle en dor­mant. J’aime bien faire des af­faires… MAIS quand la ven­deuse m’a pro­po­sé une offre très avan­ta­geuse « pour dix ache­tés, le on­zième est of­fert », j’ai ré­pon­du « non mer­ci ». Trois heures de som­meil… MAIS je me suis ré­veillée à 7 heures pré­cises, avant même l’alarme de mon por­table. Je dé­teste avoir mal… MAIS une fois la cire sur mes jambes, je tire d’un coup sec en res­pec­tant le vé­ri­table dé­compte : « à trois ! » et pas « à 72 ». Les dé­marches, ça me rend dingue… MAIS j’ai ré­si­lié mon abon­ne­ment in­ter­net-té­lé­té­lé­phone-grille-pain en une après-mi­di seule­ment ! Et je n’ai sous­crit à au­cune nou­velle offre. Je n’ai au­cune au­to­ri­té… MAIS j’ai pro­vo­qué un « eye contact », le­vé la main, et le ser­veur est vrai­ment ve­nu prendre ma com­mande « dans les cinq mi­nutes ». C’est le bor­del dans le sa­lon… MAIS j’ai sla­lo­mé entre les ti­ckets de caisse frois­sés, les pa­quets de che­wing-gum vides et mon por­te­feuille pour réa­li­ser l’ex­ploit : dé­cro­cher avant que l’ap­pel ne tombe sur la mes­sa­ge­rie. Je n’ai ja­mais de chance… MAIS j’ai zap­pé sur la chaîne pile-poil à la fin des pu­bli­ci­tés. Ce sac Marc Ja­cobs me fait de l’oeil de­puis des mois… MAIS je l’offre en ca­deau d’an­ni­ver­saire à ma meilleure amie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.