Entre amis, en soirée... par­tez du bon pied

En adop­tant la « zé­ro al­cool » at­ti­tude !

Cosmopolitan (France) - - HEALTHY -

Vous at­ten­dez un heu­reux évé­ne­ment ? Ce grand bon­heur né­ces­site quelques ajus­te­ments dans votre vie. Pour le bien-être et le bon dé­ve­lop­pe­ment de votre bé­bé, vous pas­sez en mode « zé­ro al­cool

pen­dant la gros­sesse » . Pour au­tant, pas ques­tion de faire une croix sur votre vie so­ciale : ver­sez dans la créa­ti­vi­té sans mo­dé­ra­tion !

Faites la guerre aux vi­laines ha­bi­tudes

Vous pro­je­tez d’avoir un en­fant ? Avant même sa concep­tion, adop­tez une conduite exem­plaire pour pré­pa­rer au mieux sa ve­nue. Lorsque la mère boit de l’al­cool, ce­lui-ci passe dans le sang du foe­tus, l’ex­po­sant à des risques très im­por­tants pour sa san­té. Une seule so­lu­tion s’im­pose pour pré­ser­ver le bon dé­ve­lop­pe­ment de bé­bé : zé­ro al­cool pen­dant 9 mois. À l’ins­tar de l’al­cool, l’ar­rêt du ta­bac est for­te­ment pré­co­ni­sé, et bien sûr pen­sez aus­si à adop­ter une ali­men­ta­tion saine.

Gros­sesse sans al­cool pour une sé­ré­ni­té ab­so­lue

L’al­cool in­gé­ré passe di­rec­te­ment dans le sang du bé­bé. Son foie plus pe­tit l’éli­mine plus len­te­ment. On ignore quelle quan­ti­té ex­pose l’en­fant au dan­ger. C’est pour­quoi un verre de­meure un verre de trop quand on sait que l’al­cool peut pro­vo­quer une fausse couche, une nais­sance pré­ma­tu­rée voire un re­tard men­tal, phy­sique et des troubles du com­por­te­ment de l’en­fant. Ne vous mé­pre­nez pas : il n’y a pas d’al­cool moins né­faste qu’un autre. Un verre stan­dard (whis­ky, pas­tis, vin, bière) équi­vaut à 10g d’al­cool pur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.