LEURS CONFES­SIONS

Cosmopolitan (France) - - SOMMAIRE - Par Manon Pi­bou­leau

UN, DEUX, TROIS… ZÉ­RO !

Ca­rine ne le sait pas en­core, mais je fais par­tie de cette mi­no­ri­té qui pré­fère re­gar­der « New Girl » que le foot. Pas de chance, toute sa bande adore ça. Et ce soir-là, sur­prise… « J’ai ré­ser­vé des places en vi­rage », an­nonce Ca­rine. Sur une route ? « Mais non, pour le match. » Ah… Dans les tri­bunes, je fais at­ten­tion à tous leurs gestes. Ils crient, je crie. Ils râlent, je râle. Et c’est le but : « Ouaiiis !!! » Por­té par l’am­biance du stade, je me jette dans leurs bras… mais per­sonne ne m’en­lace en re­tour. Et pour cause : nous, on est pour les vio­lets. Là, ce sont les blancs qui ont mar­qué. Loïc, 27 ans

SER­VICE LI­VRAI­SON

On passe le week-end chez les pa­rents de Li­sa. Pen­dant qu’elle ins­talle nos af­faires dans la chambre, je file aux toi­lettes. Mais au mo­ment cru­cial, je re­marque le rou­leau de pa­pier vide… et pas un en ré­serve. Heu­reu­se­ment, j’ai mon por­table. Ni vu ni connu, j’en­voie un tex­to à Li­sa : « SOS, plus de PQ. » Une mi­nute plus tard, j’en­tends des éclats de rire au loin. Elle a lais­sé son por­table sur le buf­fet, et son pe­tit frère vient d’in­ter­cep­ter le mes­sage. Il a trans­mis l’in­fo à Li­sa et au reste de la famille avec suc­cès. Hu­go, 29 ans

LAPSUS AMOU­REUX

J’en pince pour Isa de­puis son pre­mier jour au bu­reau. On par­tage le même open space, la can­tine, les gros dos­siers et, de fil en ai­guille, le même lit. Six mois dé­jà que l’on s’aime in­co­gni­to, mais hors de ques­tion de l’avouer aux col­lègues… Mieux vaut at­tendre. On ar­rive sé­pa­ré­ment, on part sé­pa­ré­ment, et le reste du temps, on fait at­ten­tion. Dans la salle de réunion, alors que l’équipe se pré­pare pour un brains­tor­ming, je me porte ga­rant du ca­fé. Jacques ? Un dé­ca. Chef ? Deux sucres. Chou­chou, tu veux quoi ? Paul, 32 ans

DOUBLE ZÉ­RO SIX

Lu­cie n’est pas en­core rentrée, j’en pro­fite pour ma­ter la re­dif de « Tur­bo ». Mais dès la pre­mière note du gé­né­rique, driiing ! « Al­lô ? C’est Mo­nique. » Sous-ti­tré, c’est belle-ma­man. « Je suis dans le coin, je peux pas­ser boire un ca­fé ? » Aïe, dom­mage ! Je suis tou­jours au boulot. « Ah bon… J’ap­pelle bien sur le fixe, non ? » Euh… si. Ber­trand, 29 ans

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.