GA­GNER PLUS, C’EST AUS­SI DÉ­PEN­SER MOINS !

Ces cinq filles ne payent ja­mais rien au prix fort et pour cause : éco­no­mi­ser est qua­si­ment une se­conde na­ture chez elles. Voi­là comment elles s’y prennent.

Cosmopolitan (France) - - SPÉ­CIAL ARGENT -

JE DE­MANDE TOU­JOURS S’IL Y A UN PRIX

« J’y vais en dou­ceur : quand j’ai un bon fee­ling avec la ven­deuse, je de­mande une ris­tourne en plai­san­tant. Par­fois, ça marche, et plu­tôt dans les pe­tites bou­tiques que dans les chaînes, où les ven­deuses n’ont pas de ta­rifs libres. Je suis éga­le­ment abon­née aux pages d’unions com­mer­çantes sur Fa­ce­book pour être te­nue au cou­rant des jours de bra­de­rie. Le meilleur mo­ment pour né­go­ cier des re­mises. » Ca­mille, 31 ans

J’OSE RÉ­CLA­MER

« La pre­mière fois que j’ai contac­té un ser­vice client pour si­gna­ler que la boîte de cho­co­lats était abî­mée, je m’at­ten­dais à re­ce­voir un po­li “dé­so­lé” par mail. Sû­re­ment pas à ré­cep­tion­ner une deuxième boîte neuve, sans avoir payé au­cun sup­plé­ment. J’ai com­pris qu’il ne fal­lait pas hé­si­ter à com­mu­ni­quer avec le ser­vice client. Quand on ex­prime son mé­con­ten­te­ment, on peut bé­né­fi­cier d’un échange, d’un rem­bour­se­ment, voire d’un rem­pla­ce­ment du pro­duit. En gé­né­ral, les marques sont très ré­ac­tives car elles sont conscientes de l’im­

pact d’une mau­vaise pub. » Anne, 37 ans

JE NE JETTE PLUS, JE RÉ­PARE

« Soit je cherche des vi­déos sur YouTube, soit je trouve un co­pain spé­cia­liste. Mais sur­tout il y a Re­pair Ca­fé. Des ate­liers d’un nou­veau genre ins­tal­lés par­tout en France : des par­ti­cu­liers ap­portent leur ma­té­riel dé­fec­tueux et ap­prennent gra­tuite- ment à le ré­pa­rer sur place avec des bé­né­voles bri­co­los. J’y suis al­lée : mon im­pri­mante n’a pas pu être sau­vée, mais on m’a mon­tré comment faire, et sur­tout je vais re­ve­nir avec mon fer. » Elsa, 25 ans

JE PRENDS LE TEMPS

« Pour dé­go­ter des bons plans, il faut du temps de­vant soi. Trois heures mi­ni­mum. C’est chrono­ phage, mais c’est aus­si la clé pour trou­ver. Comment ? Je tape “code ré­duc­tion” dans Google et le nom de la marque : en gé­né­ral, je dé­niche tou­jours un code pro­mo per­met­tant d’avoir 20 % de re­mise ou la li­vrai­son gra­tuite. Il y a aus­si sou­vent des ré­duc­tions pour les pre­mières com­mandes. Si j’ai dé­jà ache­té quelque chose sur le site, je crée un nou­veau compte avec ma deuxième adresse mail. Et je note les iden­ti­fiants dans un dos­sier. Être or­ga­ni­sée, c’est fon­da­men­tal ! » Lau­ra, 30 ans

JE CRÉE MON PROPRE RÉ­SEAU

« Sur mon blog, je par­tage mes coups de coeur et mes bons plans avec mes lec­trices. Je leur donne des codes de ré­duc­ tion pour des courses en Uber, je les aver­tis quand Se­pho­ra fait ca­deau d’une trousse beau­té pour un cer­tain mon­tant d’achats, lors­qu’un site pro­pose une vente pri­vée Es­sie… Et en re­tour, elles me pré­viennent d’un code pro­mo, d’une vente que j’at­ten­dais. On échange nos infos. Tout le monde est ga­gnant. » Louise, 25 ans, pa­ri­sche­ri­dia­ry.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.