Fé­vrier

Cosmopolitan (France) - - COUPLE : COCOONER SANS S’ENFERMER -

M 3 M 4 J 5 V 6 S 7 D 8 L 9 M 10 M 11 J 12 V 13 S 14 D 15 L 16 M 17 M 18 J 19 V 20 S 21 D 22 L 23 M 24 M 25 J 26 V 27 S 28 D 29 L 30 M 31 M 1 J 2 V 3 S 4 D 5

Ou, à dé­faut, sous la pluie, comme dans ces films cu­cultes, à (re)voir pour s’ins­pi­rer : « La vie est belle », « Match Point », « Or­gueil et pré­ju­gés », « Rai­sons et sen­ti­ments », « N’ou­blie ja­mais », « Break­fast at Tif­fa­ny’s »…

… ou de ti­sane. Parce que c’est bon pour la san­té, mais sur­tout parce que ça ré­chauffe, et qu’on peut ain­si re­ti­rer deux des trois pulls qu’on su­per­pose, et qui nous font la sil­houette du père Noël.

Et pro­fi­tez des soldes pour in­ves­tir dans des py­ja­mas en sa­tin qui, contrai­re­ment aux com­bis po­laires im­pri­mé Snoo­py, n’éteignent pas le sex-ap­peal.

Comme ça, pour rien, juste pour le plai­sir de vous cou­cher dans un lit aux draps bien ti­rés, et d’y semer des miettes de crois­sants tout chauds le len­de­main ma­tin. Grâce à l’ap­pli Ve­ry Chic, pro­fi­tez d’un quatre ou cinq-étoiles pour moins de 99 € (sur l’App Store).

Le 13 jan­vier, c’est la Jour­née mon­diale sans pan­ta­lon, le 19, la Fête in­ter­na­tio­nale du pop-corn, et le 21, la Jour­née du câ­lin : ça se fête, et ça peut même se cu­mu­ler. Quoi de meilleur en ef­fet qu’un câ­lin sans pan­ta­lon mais avec pop-corn ?

En hi­ver, la peau ti­raille, elle est blanche comme l’in­té­rieur d’un nug­get, les poils re­poussent… Pour la love, c’est bof. Re­mon­tez dans votre self-es­time éro­tique en épi­lant, gom­mant, hy­dra­tant et par­fu­mant tout ça. Et la­quez vos or­teils d’un beau rouge sang, ça lui don­ne­ra en­vie de prendre votre pied – et le sien.

Du 25 au 29 jan­vier, te­nez-lui fort la main à la 24e édi­tion du fes­ti­val du Film fan­tas­tique de Gé­rard­mer. Frissons ga­ran­tis !

Une po­si­tion que vous n’avez ja­mais tes­tée, un ac­ces­soire, ou le simple fait de gar­der vos sous-vê­te­ments… Une pe­tite pin­cée de pi­ment suf­fit à brai­ser le quo­ti­dien.

L 6 M 7 M 8 J 9 V 10 S 11 D 12 L 13 M 14 M 15 J 16 V 17 S 18 D 19 L 20 M 21 M 22 J 23 V 24 S 25 D 26 L 27 M 28

Et gar­dez à por­tée de main : nour­ri­ture, bou­teilles d’eau, ma­ga­zines, bou­quins, té­lé­com­mande… comme dans le film « Alexandre le bien­heu­reux ». Sûr que vous l’avez vu, c’est le feel good du di­manche soir ty­pique. Le hé­ros, Phi­lippe Noi­ret, ac­cède au bon­heur en ne quit­tant plus son lit.

Pour fê­ter la Jour­née mon­diale sans té­lé­phone (le 6 fé­vrier), pro­met­tez de pas­ser au­tant de temps à pia­no­ter son corps que votre écran. L’ap­pli Mo­ment en­re­gistre au­to­ma­ti­que­ment le temps pas­sé sur smart­phone… et aide à dé­cro­cher (gra­tuite, uni­que­ment sur iP­hone et iPad). C’est pas parce que la Saint-Va­len­tin est rien qu’une fête com­mer­ciale qu’on doit crou­pir dans nos vieilles cu­lottes. Al­lez zou, chez Un­diz, qui vend des boxers fun et de la lin­ge­rie zoum zoum à prix mi­ni. un­diz.com

Pour éli­mi­ner la bûche de Noël, les 32 ga­lettes des rois et la Chan­de­leur, et pour (re)dé­cou­vrir des muscles là où il n’y a plus que du Nu­tel­la : ten­nis, fit­ness, volley, ran­do, peu im­porte, pour­vu que vous vous y met­tiez à deux.

Une soi­rée Time’s up et piz­zas avec la bande que vous ne voyez plus guère de­puis que vous co­coo­nez à deux = un rayon de so­leil entre les deux oreilles.

Pré­pa­rez-lui son dî­ner pré­fé­ré, faites-lui cou­ler un bain, pro­po­sez-lui un mas­sage… et exi­gez la ré­ci­proque le len­de­main.

L’odeur de pop-corn et de sciure, la fée­rie du spec­tacle, le rire des ga­mins… C’est l’assurance de re­tom­ber en en­fance, et de par­ta­ger un mo­ment ma­gique.

« Cin­quante Nuances plus sombres », la suite de « Cin­quante nuances de Grey », sort le 8 fé­vrier. On n’a rien à en­vier à Anas­ta­sia Steele et Ch­ris­tian Grey, hein ché­ri ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.