62%

Cosmopolitan (France) - - QUI SE RESSEMBLE S’ASSEMBLE ? -

des Fran­çais ne se­raient pas prêts à tout pla­quer par amour. (Opi­nionWay pour Mee­tic, 2011) voya­ger en bus pen­dant deux jours et dor­mir dans une au­berge de jeu­nesse mi­teuse pen­dant nos va­cances, il se moque de moi quand je vais chez l’es­thé­ti­cienne (je pourrais m’épi­ler moi-même), il re­fuse d’al­ler au res­to… On fi­nit par ne plus se sup­por­ter. Un homme qui n’a pas les mêmes va­leurs, c’est sym­pa pour une pas­sion pas­sa­gère… c’est tout. » Pour Lau­ra, 28 ans, c’est essentiel : « Quand Alex me dit qu’il ne veut ni se ma­rier ni avoir d’en­fants, je me dis qu’on a 23 ans, qu’on est jeunes – je n’en ai pas en­vie non plus, pour le mo­ment. J’au­rais dû faire plus at­ten­tion à ce “pour le mo­ment”. Quatre ans plus tard, l’idée d’une al­liance et d’un couf­fin me ti­tille de plus en plus… et je me dis qu’ il a dû chan­ger d’avis. Mais quand j’aborde le su­jet, Alex se braque : “Je t’avais pré­ve­nue que ça n’ar­ri­ve­rait ja­mais. ” Mal­gré la dou­leur de le quit­ter, je ne veux pas aban­don­ner le rêve de ma vie. J’ai l’im­pres­sion de m’être bri­sé le coeur moi-même, à force de me per­sua­der que les en­vies pro­fondes d’une per­sonne pou­vaient chan­ger. Si quel­qu’un ne veut pas ce que vous dé­si­rez le plus au monde, par­tez. » Le voi­ci, le point com­mun in­dis­pen­sable, ce­lui qui per­met les échanges et rend une re­la­tion pos­sible. Si, au sein d’un couple, l’un adore les films d’hor­reur et l’autre pré­fère les co­mé­dies ro­man­tiques, il est pos­sible de faire des conces­sions, de né­go­cier. Mais si l’ob­jec­tif de l’un est de de­ve­nir riche et puis­sant, tan­dis que l’autre rêve de faire le tour du monde à vé­lo, l’en­tente est im­pos­sible. Tout ce qui per­turbe l’har­mo­nie de la re­la­tion dans ses ra­cines les plus pro­fondes est sus­cep­tible de per­sis­ter… et de tout faire cha­vi­rer. Alors gar­dons l’oeil ou­vert, parce que ce point com­mun est le seul au­quel on doive réel­le­ment por­ter at­ten­tion. des Fran­çais pensent qu’ils ont plus de chances de ren­con­trer l’amour en soi­rée, donc par­fois à tra­vers des amis com­muns. (Ifop pour Happn, 2014)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.