D

Cosmopolitan (France) - - ÉDITO -

e loin la fa­çade est sombre. Le ta­bac à l’angle doit être fer­mé et je m’en fous. Je me rap­pelle en sou­riant les courses folles de­puis l’ar­rêt de bus pour es­sayer de cho­per un der­nier pa­quet avant de ren­trer chez moi. Et des clopes à l’uni­té de l’épi­ce­rie voi­sine quand je n’avais pas été as­sez ra­pide. Je me sou­viens des heures pas­sées à re­tour­ner les pla­cards, à ou­vrir chaque ti­roir dans l’es­poir de re­trou­ver un pa­quet ou­blié. Ou même juste une res­ca­pée. Joueuse ou pré­voyante, j’en ca­chais par­fois pour mieux les re­trou­ver en­suite. Il m’ar­ri­vait même de sauter de joie quand je dé­ter­rais d’un cen­drier non vi­dé un mé­got ré­cu­pé­rable. Jus­qu’au jour où, après une énième soi­rée ni­co­ti­née et un ré­veil aux ef­fluves peu ra­goû­tants, je me suis dit stop ! Du jour au len­de­main, j’ai ré­duit ma consom­ma­tion aux seules ci­ga­rettes que je ta­pais. Pour une ti­mide, c’était un chal­lenge : sur les ter­rasses en­fu­mées, il fal­lait scru­ter chaque couple, chaque bande avant de re­pé­rer le vi­sage le plus amène. Ce­lui du type au­quel j’al­lais mur­mu­rer « je peux vous ache­ter une ci­ga­rette… » Rien que d’y pen­ser… Au­jourd’hui c’est loin. Je suis libre. J’ai du souffle, le teint clair, et ma dentiste est fière de moi. Mais chaque jour je re­mets cette li­ber­té sur le ta­pis. « En­fin libre ! Mode d’em­ploi pour un nou­veau dé­part », c’est p. 132. À vous de jouer ! @ma­rie­la­fon­ta

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.