Tu veux pas lui par­ler, toi ?

Cosmopolitan (France) - - AU FAIT… - Par Ch­loé Plan­cou­laine. Illus­tra­tion Ma­rie Per­ron.

T’es là, le cham­pagne dans le tote bag de­vant la porte de ton amie Au­ré­lie, quand elle t’ouvre sur un sou­rire trop grand pour être hon­nête. « Trop con­tente de te voir ! » En dé­cou­vrant la tronche de son mec Eliott, en­core plus mau­vais ac­teur qu’elle, tu de­vines que ton ar­ri­vée vient de cou­per court à la dis­pute du siècle. Tu fais mine de ne rien voir, mais au troi­sième verre de cham­pagne en­fi­lé cul sec par tes hôtes, les sou­rires re­tombent et un « pfff » s’échappe des maxil­laires ser­rés d’Eliott. « Quoi en­core ? ! », ex­plose Au­ré­lie. C’est le mo­ment que tu choi­sis pour avoir une énorme en­vie de te la­ver les mains, tout au fond du cou­loir à droite. Tu fais mous­ser le sa­von lon­gue­ment quand ta poche vibre. C’est un tex­to d’Au­ré­lie : « J’en peux plus… Trois heures qu’il fait la gueule et re­fuse de m’ex­pli­quer pour­quoi… Tu veux pas lui par­ler, toi ? » Deux op­tions : cou­per ton tél et faire mine de ne pas avoir lu son mes­sage ou lui ré­pondre en adulte ma­ture et bien­veillante qu’il est pré­fé­rable de ne pas mê­ler ses amis à sa vie de couple. Tu choi­sis la troi­sième op­tion : « Si tu veux… » Tu crains tel­le­ment le conflit que tu es prête à te mettre au mi­lieu du leur pour ne pas t’em­brouiller avec ton amie. De re­tour à la table d’apé­ro, alors que le re­gard d’Au­ré­lie de­vient pres­sant, tu en­gouffres des bret­zels à la pelle pour jus­ti­fier ton si­lence. Le pro­blème, c’est qu’à part les scrounch scrounch qui s’échappent de ton rouge à lèvres, il n’y a pas un bruit. « Am­biance… » Le com­men­taire d’Eliott agit sur toi comme une chro­nique de Vincent De­dienne : tu pars dans un fou rire in­con­trô­lable. Sou­dain, alors que trois bret­zels s’échappent du tun­nel de la mort – ou la­rynx – tes amis ex­plosent. Toute la ten­sion ac­cu­mu­lée sort en un fou rire col­lec­tif ma­gis­tral. Et Eliott lâche entre deux éclats : « Ça te fait mar­rer, Bé­bé, d’avoir je­té à la pou­belle mon ca­le­çon Dark Va­dor dans mon dos… » En­core plus fort.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.