Ga­tha

Elle porte son vio­lon­celle sur le dos de­puis ses 7 ans, au­jourd’hui, elle chante, com­pose et laisse der­rière elle ses an­nées de ga­lère.

Cosmopolitan (France) - - RENCONTRE - Par Mar­tine Tar­tour. Photo Ju­lie Ansiau.

Pe­tite, je vou­lais être pom­pier. As­sez casse-cou, je vis à Bor­deaux entre deux pa­rents ba­ba cool qui écoutent Nir­va­na. Je com­mence le vio­lon­celle au conser­va­toire à 7 ans. J’in­tègre un cur­sus mu­sique/école, en ho­raires amé­na­gés. Ma mère, in­fir­mière, met les études au-des­sus de tout. À 10 ans, je per­sé­vère au conser­va­toire, mal à l’aise dans ce mi­lieu où on vous juge tout le temps. Mais je me sou­mets à cette ri­gueur, soirs et va­cances sco­laires com­pris. Ma soeur tombe ma­lade, et mon ins­tru­ment est mon re­fuge, mon al­ter ego, mes amis m’ap­pellent la Tor­tue Nin­ja parce que je le porte tout le temps sur mon dos. 16 ans, je quitte le cur­sus mu­sique/école. Sur les conseils de ma mère. Et elle qui avait tant d’exi­gences, quitte la mai­son l’an­née de mon bac. Je vis un an avec mon père. Mon en­fance est ja­lon­née de ma­la­dies, de dé­parts, je suis pleine de co­lère. J’écris, je cherche com­ment uti­li­ser mon ins­tru­ment avec ma voix. Grâce à un spec­tacle, l’an­née de ma ter­mi­nale, j’in­tègre une pé­pi­nière de mu­si­ciens d’une salle bor­de­laise. Idéal pour croi­ser des gens, gla­ner des conseils, tes­ter mes mor­ceaux… 21 ans, je fais la pre­mière par­tie du groupe Deus. Je ne sais même pas com­ment on branche les ins­tru­ments, la so­no. Je dé­couvre que der­rière un chan­teur il y a une équipe, un at­ta­ché de presse ! Je consulte « l’Of­fi­ciel de la mu­sique » et je re­garde qui est en tour­née dans la ré­gion. J’en­voie alors mes ma­quettes aux pro­gram­ma­teurs. C’est comme ça que je fais la pre­mière par­tie de Ju­lien Do­ré et So­phie Hun­ger. 22 ans, j’ac­quiers le sta­tut d’in­ter­mit­tent. Je peux ar­rê­ter les pe­tits bou­lots. J’en­re­gistre mon pre­mier EP et je poste des clips sur YouTube. An­dré Ma­nou­kian me consacre une chro­nique sur France In­ter. 25 ans : je monte à Pa­ris. Pour ren­con­trer un ré­seau plus pro, c’est là qu’il faut être. Je vis dans 18 m2 avec un co­pain. Un jour, coup de fil de Uni­ver­sal Pu­bli­shing : « Avez-vous un édi­teur ? » Je saute de joie. 26 ans, je joue au Bus Pal­la­dium, au Tria­non… J’ac­com­pagne au vio­lon­celle des ar­tistes en tour­née. L’an­née sui­vante, j’en­re­gistre mon se­cond EP. Je vis en­fin de ma mu­sique, je dé­mé­nage et j’ou­blie les mo­ments dif­fi­ciles. D’ici mes 40 ans : Beau­coup de concerts… et des en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.