MIEUX POUR MES CHE­VEUX

Les trucs de la ré­dac pour une che­ve­lure de rêve. 13

Cosmopolitan (France) - - BEAUTÉ -

Une brosse souf­flante au­to­ma­tique. Elle souffle, chauffe… nor­mal ! Mais si j’ap­puie sur le pe­tit bou­ton, elle en­roule à la per­fec­tion ma frange et les deux mèches qui en­cadrent mon vi­sage. En­suite, je glisse sur la fonc­tion air froid… ter­mi­né ! Ra­pide, ef­fi­cace, et zé­ro agres­si­vi­té pour mes che­veux fins. Brosse souf­flante Ro­ta­tion In­tui­tive AS570E, Ba­by­liss. Tout cou­per. Bon OK, pas « tout »… mais presque : les che­veux jus­qu’en bas du dos de­puis quinze ans, im­pos­sible de m’ima­gi­ner au­tre­ment. Un ma­tin, sous la douche, je craque : je n’en peux plus de cette masse qu’il faut dé­mê­ler sans cesse, et puis, à 35 ans, ça ne fait pas un peu ga­mine ? Je prends ren­dez-vous avec le coif­feur de ma meilleure pote, et j’en res­sors avec un pe­tit car­ré hy­per jo­li, juste sous les oreilles. Tout le monde est unanime : c’est tel­le­ment plus classe que mes che­veux de Rai­ponce ! El­sa

UN MASQUE EX­PRESS À CHAQUE SHAM­POOING POUR RE­VI­GO­RER MES LON­GUEURS FRA­GI­LI­SÉES PAR LE LIS­SEUR, LES COLOS, LE CHLORE DE LA PIS­CINE… SU­PER EF­FI­CACE, MÊME POUR LES CHE­VEUX FINS.

Na­tha­lie

Re­ve­nir à ma cou­leur na­tu­relle. J’ai tou­jours dé­tes­té mon roux. De­puis que je suis ado, je passe par toutes les cou­leurs, du noir cor­beau au blond pla­tine… Un jour, mes che­veux sont tel­le­ment abî­més que le coif­feur re­fuse de les teindre. Contrainte et for­cée, je vois mon roux ré­ap­pa­raître. Et là, ré­vé­la­tion : tout le monde me dit que cette cou­leur me va bien, que c’est une évi­dence. C’est vrai, avec mes yeux verts, mon teint clair… Et mes che­veux ont re­trou­vé la forme. So­phie

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.