Lu­cie

Elle co­or­donne une ferme ur­baine avec les ha­bi­tants du quar­tier. Ni veg­gie ni bo­bo, elle veut re­mettre des po­ta­gers dans les villes.

Cosmopolitan (France) - - RENCONTRE - Par Mar­tine Tar­tour. Pho­to Ju­lie Ansiau.

Pe­tite, je veux être ins­ti­tu­trice, comme ma mère. Je gran­dis en­tou­rée de deux frères plus agés que moi et d’une soeur ju­melle, Su­zanne. Jus­qu’à mes 15 ans, va­cances chez ma grand-mère en Nor­man­die. Bêche à la main, on plante et on re­plante du ma­tin au soir en sui­vant les conseils des adultes. À 17 ans, je veux ou­vrir une her­bo­ris­te­rie. J’in­vente une dé­coc­tion contre le mal de tête, une ti­sane pour le ventre. Je teste sur les co­pains, et sur Bas­tien, mon pe­tit ami : on s’est ren­con­trés au col­lège, mais on sort en­semble de­puis le ly­cée. Après deux ans de fac de bio, on entre en école d’agro­no­mie, moi à Cler­montFer­rand, lui à Tou­louse. Pen­dant mon cur­sus, je dé­couvre que peu d’étu­diants veulent se re­trou­ver sur un trac­teur. La plu­part se voient tra­vailler dans les chambres d’agri­cul­ture ou pour de grands groupes agro-ali­men­taires. Pour moi, pas ques­tion d’être di­plô­mée sans avoir les mains dans la terre. À 24 ans, tour du monde avec Bas­tien, fi­nan­cé par nous­mêmes. Deux ans de pe­tits bou­lots. On com­mence par trois mois au Cam­bodge. Puis six mois au Cos­ta Ri­ca avec l’as­so­cia­tion fran­çaise Ko­ko­pel­li, qui dis­tri­bue des se­mences bio. En­suite, le Pé­rou et la Bo­li­vie. Re­tour chez mes pa­rents. Je re­trouve ma soeur ju­melle, qui est avo­cate. J’in­tègre une équipe de re­cherche et je tra­vaille sur la mu­tua­li­sa­tion des pe­tits ma­raî­chers. Je mange de la viande, je ne des­cends pas dans la rue dès qu’on égorge un pou­let, mais j’aime la terre et je veux me battre pour prou­ver qu’on peut être pe­tit et exis­ter. 27 ans : je m’ins­talle avec Bas­tien. Je ré­ponds à une an­nonce de la RE­cy­cle­rie, à Pa­ris : dans une an­cienne gare, un res­to-can­tine, mais aus­si un ate­lier de ré­pa­ra­tion, des ex­pos, des cours de yo­ga… Sté­phane Va­ti­nel, le pa­tron, veut y créer une ferme ur­baine. Ban­co. Le concept plaît tout de suite. Un po­ta­ger col­lec­tif de 400 m2, un jar­din des aro­mates, un ate­lier pour les en­fants et les adultes au quo­ti­dien. Les ha­bi­tants ont pris l’ha­bi­tude de rap­por­ter leurs dé­chets pour faire du com­post. Ma grande fier­té : un pou­lailler avec 20 poules et la créa­tion cette an­née d’une serre aqua­po­nique. Et d’ici 40 ans : chan­ger… construire de nou­veaux pro­jets, re­ta­per une mai­son avec un grand jar­din.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.