Qu’est-ce que je fous à ce fes­ti­val ?

Cosmopolitan (France) - - AU FAIT. . . - Par Ch­loé Plan­cou­laine. Illus­tra­tion Ma­rie Per­ron.

T’es là, sla­lo­mant entre les jets de bière et les ha­leines char­gées pour at­teindre le stand de hot dogs. En ar­rière-fond, un groupe se­coue des che­veux face à la fosse en transe. Tu dé­testes la meuf qui, trois mois plus tôt au­tour d’un mo­ji­to avec Vic­tor et Thi­bault, avait trou­vé GÉ-NIALE l’idée d’un « pe­tit fes­toche entre potes ». C’est mar­rant la fa­ci­li­té avec la­quelle tu ou­bliais alors tout ce que tu dé­testes : la foule, la mu­sique trop forte, et la boue. Ce soir-là, juin te sem­blait loin, comme une pro­messe de so­leil, de lé­gè­re­té, et d’un mo­ment in­ou­bliable entre co­pains qui vous fe­rait croire que vous aviez 18 ans à nou­veau. Et puis juin. Et puis toi, du ket­chup plein les doigts, la sau­cisse du hot dog sur l’es­to­mac, re­joi­gnant le ki­lo­mètre de fes­ti­va­liers de­vant les toi­lettes sèches en ju­rant : plus ja­mais. « T’es oùùù ? », te pressent les tex­tos de Vic­tor et Thi­bault. « En sand­wich entre un mec avec un taux d’al­coo­lé­mie de dix sur l’échelle De­par­dieu et une femme qui a dé­ci­dé de me par­ler de sa Moon­cup sans gêne ni pré­am­bule. » Quand tu sors de la ca­bane en bois avec ton seau à sciure, tu tombes sur le sou­rire de tes amis ve­nus à la res­cousse. Le concert est fi­ni ? « Non, mais on a trou­vé un meilleur spot. » Ils t’en­traînent vers un coin de pe­louse à l’écart de la foule, avec vue sur les écrans de re­trans­mis­sion du concert. Al­lon­gés face aux étoiles avec du bon son, tu te sur­prends à lâ­cher : « On n’est pas bien là ? » Tes amis confirment : « La fosse, c’est plus de notre âge. » Mais une heure plus tard quand So­lange monte sur scène, tu es la pre­mière à chan­ger d’avis. Tes deux aco­lytes ac­cro­chés à toi comme des wa­gons, tu fais des signes à un ami ima­gi­naire au pre­mier rang et tu tra­verses la foule jus­qu’à tou­cher la scène. Hi­lares, vous chan­tez à tue-tête, vous dan­sez et vous le­vez les mains au ciel jus­qu’au le­ver du jour. C’est un beau week-end de juin, un mo­ment in­ou­bliable entre amis, vous avez 18 ans. Il fal­lait juste le temps de vous en sou­ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.