BREAK CHIC ET THAÏ À KOH SAMUI

À l’In­terCon­ti­nen­tal Samui Baan Ta­ling Ngam Re­sort, sur la côte sud-ouest de Koh Samui, je goûte au meilleur de la Thaï­lande : de luxueux hé­ber­ge­ments avec vue sur le golfe de Siam, une longue plage de sable blanc, un spa ex­pert…

Cosmopolitan (France) - - TOURISME -

ÀÀ 14 heures de vol de Pa­ris via Bang­kok, l’île de Koh Samui se blot­tit dans le golfe de Siam, au coeur d’un ar­chi­pel bai­gné par une mer de jade. Plages dé­sertes, cas­cades, jungle, temples dis­sé­mi­nés dans les vil­lages : ici je suis au pa­ra­dis. Le se­cret le mieux gar­dé de l’île ? L’In­terCon­ti­nen­tal Samui, sur la baie pré­ser­vée de Ta­ling Ngam. Dans ce re­sort à l’es­prit chic et thaï, je pro­fite de tout ! Un em­pla­ce­ment ma­gique. Ni­ché au creux d’une vaste co­co­te­raie, mon re­sort est po­sé dans l’en­clave ex­clu­sive de la baie de Ta­ling Ngam. Un sanc­tuaire pro­té­gé, le plus sau­vage et pho­to­gé­nique de l’île. Ses quatre-vingts chambres, suites et vil­las se dressent sur une col­line des­cen­dant jus­qu’à la longue plage de sable blanc. Juste en face, se dé­ploie le parc ma­rin d’Ang Thong, avec ses îlots che­ve­lus, ses plages dé­sertes, ses grottes, ses ré­cifs co­ral­liens… Le spot idéal pour sa­vou­rer l’art de vivre thaï­lan­dais loin des foules. L’In­terCon­ti­nen­tal a d’ailleurs été nom­mé en 2014 «meilleur re­sort pour les lunes de miel en Asie»! Un es­prit 100 % thaï. L’In­terCon­ti­nen­tal est le seul re­sort de luxe de Koh Samui à l’ar­chi­tec­ture et à la dé­co­ra­tion en­tiè­re­ment lo­cales. Dès la ré­cep­tion, je suis ac­cueillie par une sta­tue de Kin­na­ri. L’ar­chi­tec­ture des pa­villons est ins­pi­rée des temples boud­dhistes, avec leurs toits à pi­gnons pen­tus aux lignes élan­cées: une tech­nique qui per­met d’éva­cuer l’air chaud, et de se pro­té­ger des pluies en pé­riode de mous­son. Des res­tau­rants aux chambres, la déco met en va­leur l’ar­ti­sa­nat lo­cal: mo­bi­lier en bois pré­cieux, par­quets de teck, sta­tues, tex­tiles en soie tis­sée… Chambre, suite ou vil­la? Ni­chées sur la col­line, face à la baie, les 80 chambres, suites et vil­las ont été ré­cem­ment res­tau­rées. Toutes offrent des bal­cons ou de grandes ter­rasses avec une vue épous­tou­flante sur l’océan. Leur autre point fort ? L’es­pace. De 63 m2 à 147 m2 pour les chambres, et jus­qu’à 600 m2 pour les vil­las ! Hauts pla­fonds voû­tés, murs blancs, portes cou­lis­santes, l’es­prit des lieux est dé­fi­ni­ti­ve­ment thaï, avec une to­na­li­té co­lo­niale. Les plus belles vil­las dis­posent d’une grande bai­gnoire construite en avan­cée sur la ter­rasse, d’une pis­cine pri­vée et d’un abri cô­té jar­din. Le rêve !

Les pis­cines, le spa. Do­té de sept pis­cines dont cinq de cou­leurs dif­fé­rentes, l’In­terCon­ti­nen­tal Samui abrite aus­si un spa plu­sieurs fois pri­mé, ac­cro­ché à flanc de cor­niche au-des­sus de la mer. Dé­co­ré lui aus­si dans le style tra­di­tion­nel, il dé­cline quatre stu­dios in­di­vi­duels, une salle de mas­sage thaï et une suite pour couple, avec bal­néo­thé­ra­pie et ham­mam. Les soins, de la marque de cos­mé­tiques thaïe haut de gamme Arnn, y sont pro­di­gués par des thé­ra­peutes for­més à la pres­ti­gieuse école Wat Po de Bang­kok. Les pro­duits uti­li­sés sont na­tu­rels et lo­caux, comme la noix de co­co. Je craque pour le soin Tro­pi­cal Samui Pas­sage: bain aux herbes re­laxant, gom­mage à la pulpe de co­co, points d’acu­pres­sion et mas­sage à base d’huile de co­co. 202 € les 3 heures.

La cui­sine, le bar en panoramique.

Le re­sort compte deux res­tau­rants : l’Am­ber, qui re­vi­site la cui­sine thaï­lan­daise tra­di­tion­nelle, et le Flames, un élé­gant grill de viandes et fruits de mer. L’un des trois bars, l’Air Bar, illustre la ma­gie par­ti­cu­lière des lieux. Perché à 60 mètres de hau­teur sur une vaste ter­rasse en bois, ce lounge offre une vue fée­rique à 270° sur la mer et ses îles. Le QG par­fait pour ad­mi­rer les cou­chers de so­leil flam­boyants du golfe de Siam, et dé­gus­ter un des cock­tails « si­gna­ture » des chefs bar­men, Jo et Pao. Mon coup de coeur ? Le Samui sun­set, un mix jus d’ana­nas et rhum Ph­raya, la seule marque de rhum thaï, 12 €.

Les ba­lades cô­té îles. Dé­ployé face au re­sort, le parc na­tio­nal d’Ang Thong a ins­pi­ré à Alex Gar­land son ro­man «The Beach», adap­té au ci­né­ma avec Leo DiCa­prio. Ce sanc­tuaire sous haute pro­tec­tion abrite qua­rante-deux îles aux formes étranges, sculp­tées par l’éro­sion dans le cal­caire blanc, et re­cou­vertes par la fo­rêt tro­pi­cale. Un pe­tit pa­ra­dis se­mé de criques et de la­gons se­crets, de grottes et de ré­cifs co­ral­liens. L’hô­tel or­ga­nise des ex­cur­sions pri­vées dans l’ar­chi­pel, avec bai­gnade, snor­ke­ling et pique-nique « mas­ter chef » sur les plages dé­sertes. L’oc­ca­sion d’al­ler pis­ter dau­phins, singes, tor­tues et oi­seaux de mer. 64 € la jour­née.

Les sports, les ex­pé­riences in­édites.

Sports nau­tiques, cours de yo­ga, Pi­lates, tai-chi, aé­ro­bic ou beach-vol­ley: je suis aux pre­mières loges pour me res­sour­cer face à l’océan. Le re­sort pro­pose éga­le­ment une col­lec­tion d’ex­pé­riences lo­cales, pour dé­cou­vrir Koh Samui sur le mode au­then­tique: vi­site des vil­lages et des temples boud­dhistes, tour des mar­chés lo­caux avec un chef et cours de cui­sine, cours de boxe thaïe… Avis aux ama­teurs de gran­diose: il or­ga­nise même des ma­riages tra­di­tion­nels, avec or­chestre de tam­bours et bé­né­dic­tion par des moines boud­dhistes. Il ne me reste plus qu’à trou­ver l’élu!

En prime. En m’ins­cri­vant (gra­tui­te­ment) au Club In­terCon­ti­nen­tal, je cu­mule des points à cha­cun de mes sé­jours dans l’un des 5000 hô­tels du groupe, et je pro­fite d’avan­tages par­ti­cu­liers pen­dant mon sé­jour à Koh Samui: trans­ferts gra­tuits de­puis et vers l’aé­ro­port, ac­cès in­ter­net, ser­vice per­son­na­li­sé 24 /24 h par un ma­jor­dome pri­vé, ac­cès gra­cieux au rituel «af­ter­noon tea» et aux soi­rées cock­tails… Pas d’hé­si­ta­tion, je de­viens membre sur ihg.com.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.