PHÉ­NO­MÈNE

Cosmopolitan (France) - - COSMOSCOOPS -

Dans ce pe­tit ro­man poé­tique, l’écri­vaine ja­po­naise Saya­ka Mu­ra­ta dé­crit le quo­ti­dien de Kei­ko, une jeune femme qui tra­vaille dans un « kon­bi­ni », su­pé­rette ou­verte 24h/24. Pas­sion­née par son job, Kei­ko ne veut pas fon­der de fa­mille, en­core moins aban­don­ner sa su­pé­rette pour faire car­rière… Trois rai­sons de lire ce ro­man éton­nant. 1. Dans la vie d’un kon­bi­ni. On est hap­pée par cet uni­vers étrange, sorte de co­con qui rythme la vie de Kei­ko comme un mé­tro­nome. Alié­nant ? Pour elle, c’est un re­fuge loin des pres­sions d’une so­cié­té for­ma­tée.

2. La ren­contre. Cet équi­libre se fis­sure quand un nou­vel em­ployé, cé­li­ba­taire lui aus­si, pro­pose à Kei­ko de jouer au faux couple pour ras­su­rer leurs fa­milles res­pec­tives. Kei­ko ac­cepte, et va le re­gret­ter…

3. Un suc­cès ful­gu­rant. Comme son hé­roïne, l’au­teure a 36 ans et tra­vaille dans un kon­bi­ni. Au Ja­pon, son ro­man a re­çu le prix Aku­ta­ga­wa, l’équi­valent du Gon­court. Mal­gré tout, elle est tou­jours ven­deuse – et heu­reuse – dans sa su­pé­rette. « Kon­bi­ni » de Saya­ka Mu­ra­ta, éd. De­noël, 19 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.