30 SEXY TIPS

Des pré­li­mi­naires au câ­lin post-coït, voi­ci de quoi pi­men­ter notre vie sexuelle. Prêtes à an­nu­ler le dî­ner de ce soir ?

Cosmopolitan (France) - - SOMMAIRE - Par Faye Bren­nan. Tra­duc­tion et adap­ta­tion Noé­mie Avril. Pho­tos Ch­ris Cray­mer.

Des pré­li­mi­naires au câ­lin post-coït, voi­ci de quoi pi­men­ter notre vie sexuelle. Prêtes à an­nu­ler le dî­ner de ce soir ? Par Faye Bren­nan.

PRÉ­LI­MI­NAIRES BOUILLANTS

1 Dî­ner, fête… La pro­chaine fois qu’on sort en­semble, on lui an­nonce, pile au mo­ment où on ar­rive et où on s’ap­prête à dire bon­jour à tout le monde, qu’on n’a pas de sous-vê­te­ments.

2 Pen­dant qu’on mate une sé­rie, on fait re­mon­ter nos ongles le long de l’in­té­rieur de ses cuisses jus­qu’au bas de son ca­le­çon. De­bout, là-de­dans !

3 On achète des col­lants ré­sille vrai­ment pas chers, et on pré­cise que ceux-là, ils sont faits pour être dé­chi­rés.

4 On l’as­soit sur une chaise en plein mi­lieu d’une pièce, et on lui donne deux verres d’eau bien rem­plis. Sans lui dire pour­quoi. Et on baisse son ca­le­çon… 5 On en­file un tee-shirt blanc sans rien des­sous, on le garde sous la douche et on lui de­mande de jouer avec nos té­tons à tra­vers le tis­su.

6 Avant de pas­ser à l’acte, on va­po­rise un parfum par­ti­cu­lier – dif­fé­rent de ce­lui qu’on met ha­bi­tuel­le­ment – sur tout notre corps. Cette odeur crée­ra un sou­ve­nir sen­so­riel qu’il as­so­cie­ra tou­jours à nos ébats… Bien plus sexy qu’une clo­chette pour qu’il nous re­joigne ra­pi­do sous la couette !

7 On le re­joint quelque

part ? On l’ap­pelle deux mi­nutes avant d’ar­ri­ver pour lui lis­ter ex­pli­ci­te­ment tout ce qu’on ai­me­rait qu’il nous fasse.

8 Après une par­tie de jambes en l’air, on l’en­traîne sous la douche et on laisse l’eau chaude cou­ler sur nous. Pos­tor­gasme, notre peau est plus sen­sible. Peut-être même qu’on re­met­tra le cou­vert !

9

On le mas­turbe avec les deux mains… cha­cune dans une di­rec­tion dif­fé­rente. Quand l’une bouge de bas en haut, l’autre fait l’in­verse, de haut en bas. His­toire qu’il ait l’impression qu’il y a plus d’une fille sur lui.

10 Ac­cou­dée au bras

du ca­na­pé, on lui ré­clame une sur­prise… en lui tour­nant le dos. Nou­vel angle, nou­velles sen­sa­tions ! 11 On at­trape dé­li­ca­te­ment ses tes­ti­cules dans notre bouche, et on se met à fre­don­ner. Les vi­bra­tions le fe­ront dé­col­ler… ou écla­ter de rire.

PO­SI­TIONS

16 Les lo­tus

croi­sés Il est as­sis bien droit, en tailleur. On s’ins­talle face à lui en l’en­tou­rant avec nos jambes. Et on se ba­lance d’avant en ar­rière, en ac­cé­lé­rant quand on est proche de l’or­gasme. 17 Le tri­angle On re­met le 69 à jour ! Al­lon­gés sur le cô­té, face à face mais tête-bêche, cha­cun plie sa jambe du des­sus pour for­mer un tri­angle et lais­ser de la place au vi­sage de l’autre.

18 Le ba­teau

ivre À ge­noux de­vant nous, on le laisse le­ver nos deux jambes et les po­ser sur son épaule. En plus de nous of­frir une pé­né­tra­tion plus pro­fonde, il ca­res­se­ra nos seins en même temps.

19 La femme

au pou­voir Pen­dant qu’il est as­sis bien droit sur le lit, on se lève, face à lui, avec son vi­sage entre nos jambes et nos mains sur les hanches. C’est qui la pa­tronne ?

20

Fu­sion ma­gique En le­vrette, on glisse vers l’avant en nous ap­puyant sur nos avant-bras. On garde nos jambes aus­si ser­rées que pos­sible pour plus de sen­sa­tions.

LU­MIÈRE, MO­TEUR… AC­TION !

21 Quand on est sur lui, on s’ar­rête à mi-che­min de son pé­nis et, ac­crou­pie, on fait quelques va-et-vient avant de s’em­boî­ter com­plè­te­ment. Notre point G étant si­tué dans le coin, s’y at­tar­der un peu booste nos chances d’ob­te­nir un or­gasme.

22 Il est al­lon­gé, on est as­sise sur lui en lui tour­nant le dos. On at­trape ses che­villes et on uti­lise nos mains pour glis­ser d’avant en ar­rière. Simple et ef­fi­cace.

23 Dans la même po­si­tion dé­crite pré­cé­dem­ment, on place nos pieds sur ses cuisses et on s’étire en ar­rière jus­qu’à po­ser nos mains sur son torse. Oklm.

24 En s’ins­tal­lant sur lui,

on garde un pied sur le ma­te­las, et on pose l’autre par terre pour une pé­né­tra­tion plus pro­fonde.

25 On pense à prendre dix amples et longues ins­pi­ra­tions avant de pas­ser à l’acte, et plu­sieurs autres pen­dant : nos glo­bules rouges se­ront alors gor­gés d’oxy­gène au mo­ment d’ar­ri­ver à notre plan­cher pel­vien. Ré­sul­tat ? Une ex­ci­ta­tion dé­cu­plée et un or­gasme en­core plus puis­sant.

26 Lors­qu’on est sur lui, on passe une main der­rière notre dos pour at­tra­per ses tes­ti­cules… et on serre et des­serre la main, dé­li­ca­te­ment, au rythme de nos mou­ve­ments.

VRRRRRR…

27 Quand il est en­core en ca­le­çon, on fait pas­ser notre vi­bro le long de son pé­nis. Eh oui, on par­tage ! 28 Pen­dant qu’il nous fait un cun­ni en 69, on passe un jouet vi­brant der­rière ses tes­ti­cules. 29 En po­si­tion le­vrette, on lui tend un vi­bro pour qu’il joue avec notre cli­to­ris. Et on es­saye de res­ter concen­trée… 30 Pen­dant une fel­la­tion, on se sti­mule en même temps avec notre jouet pré­fé­ré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.