L’AMI­TIÉ À 20 ANS ET À 30 ANS, ÇA CHANGE QUOI ?

à 20ans et à 30ans, ça change quoi?

Cosmopolitan (France) - - SOMMAIRE -

À n’im­porte quel âge, c’est « les co­pains d’abord ». Mais c’est peut-être le seul point com­mun : se­lon la dé­cen­nie, on n’est pas la même amie… Par Ca­mille An­seaume.

L’en­trée dans la di­zaine

À 20 ans, on dé­cide de faire une grosse teuf com­mune avec notre meilleure amie, et ça nous fait un peu mar­rer d’avoir 40 à nous deux. Les pa­rents ont bien vou­lu nous lais­ser la mai­son, ils ont ré­pé­té « mol­lo sur l’al­cool » et « il y a des sa­lades de riz dans le fri­go. » Évi­dem­ment, on a bu beau­coup, et man­gé seule­ment des chips.

À 30 ans, on a dit pen­dant des mois « bof, je suis pas sûre de faire quelque chose… » On a fi­ni par sen­tir qu’un truc se tra­mait et on ne s’est pas trom­pée : ce jour où on est ve­nue pas­ser le week-end dans la mai­son fa­mi­liale, il y avait beau­coup de voi­tures dans la rue. Quand on a fran­chi la porte, ils étaient tous là : les potes, la fa­mille, mais aus­si des potes de nos pa­rents et des pa­rents de nos potes, avec qui on s’en­tend bien. Il y a eu un dis­cours, un peu de larmes et beau­coup de cham­pagne. C’est notre amie d’en­fance qui s’est oc­cu­pée du ca­deau com­mun.

L’amie d’en­fance

À 20 ans, on l’a un peu per­due de vue. On a pris des che­mins dif­fé­rents. Ses potes et les nôtres n’ont rien en com­mun, et puis on est à l’op­po­sé sur plein de points. La preuve que ça ne colle plus ? Si c’était une na­na qu’on ren­con­trait au­jourd’hui, il n’y au­rait au­cune af­fi­ni­té.

À 30 ans, on a re­com­men­cé à se voir. Certes, on n’est plus tout à fait pa­reilles et on ne croit pas aux mêmes choses, mais au fond, on n’a pas be­soin d’être d’ac­cord sur tout, non ? Et c’est mar­rant de voir combien on se re­joint, pour­tant, sur des trucs es­sen­tiels. Il y a un cô­té ras­su­rant dans ces ami­tiés de tou­jours : si on se ren­con­trait au­jourd’hui, il n’y au­rait sans doute au­cune af­fi­ni­té, mais c’est ça qui est touchant, avec les amis d’en­fance.

À n’im­porte quel âge, c’est « les co­pains d’abord ». Mais c’est peut-être le seul point com­mun : se­lon la dé­cen­nie, on n’est pas la même amie… Par Ca­mille An­seaume. Pho­to Em­ma­nuelle Hau­guel. Réa­li­sa­tion vi­suelle Do­mi­nique Évêque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.