PA­ROLES D’HOMMES : VOUS FAITES QUOI AU JUSTE QUAND VOUS PAR­TEZ EN VA­CANCES ENTRE MECS ?

Pour Cos­mo, ils lèvent le voile…

Cosmopolitan (France) - - SOMMAIRE - Par Hé­lène Faure. Pho­to Ste­wart Co­hen.

Pour Cos­mo, ils lèvent le voile… Par Hé­lène Faure.

On mange de la bur­ra­ta,

on boit du vin et on re­fait le monde… Un peu comme quand on part en va­cances avec des filles, en fait. Ca­mille, 29 ans

Sur cinq, on est quatre à être en couple…

Le cin­quième est sur Tin­der. Au­tant dire qu’on vit tout par pro­cu­ra­tion : la moindre sé­lec­tion de pro­fil, le moindre mes­sage ou pro­po­si­tion de ren­dez­vous de­vient une aven­ture col­lec­tive. An­dré, 35 ans Pas d’en­fants !!! On se dit qu’on va faire des soi­rées de ouf… Et fi­na­le­ment, on est juste contents de dor­mir. Flo­rian, 36 ans

La der­nière fois, on s’est re­trou­vés à jouer à sau­te­mou­ton sur une pou­belle. Voi­là. Ben­ja­min, 34 ans

On trouve tou­jours un sport ex­trême, mo­to­cross ou kayak en cas­cade, pour se prou­ver qu’on est des hommes, des vrais.

Qu’on peut triom­pher sur les élé­ments. Emir, 33 ans

Tous les ans, on va dans les Alpes. À l’al­ler, on boit des ti­punchs dans le train en se pro­je­tant dans les ac­ti­vi­tés et les re­pas à ve­nir. En vrai, c’est le meilleur mo­ment. Jim­my, 27 ans

On est re­mon­tés de Lyon à Pa­ris en dé­ca­po­table. Il a plu. On n’a pas réus­si à re­fer­mer le toit. Ernest, 34 ans FIFA, Call Of Du­ty, Far Cry… Par­fois, on re­garde des par­ties en­re­gis­trées en ligne pour ana­ly­ser les stra­té­gies. Plu­sieurs fois de suite. Lu­cas, 33 ans

On parle de meufs tout le temps. On se sou­vient de nos succès ; on com­mente la dé­marche de cette brune, là, avec son pa­réo ; on pa­labre sur nos conquêtes à ve­nir. C’est en grande par­tie fic­tif, mais ça nous fait plai­sir. Na­tha­naël, 31 ans

On fait du snor­ke­ling, de la plon­gée… Tout pour mettre de belles pho­tos de mer bleue sur Ins­ta­gram, et être contents quand on voit le like de notre co­pine. Ma­rin, 28 ans

On dé­briefe notre soi­rée de la veille… On pré­voit notre pro­chaine soi­rée… Paul-Ga­briel, 32 ans

On a fait une ran­don­née à vé­lo avec un ami. On s’est per­dus à cause de moi, on a dû rat­tra­per le coup avec une mon­tée très, très ar­due, il m’en a vou­lu. La pro­chaine fois, je pars avec ma meuf en tan­dem, comme ça, si on se perd, c’est moi qui pé­da­le­rai dans la mon­tée. Ba­sile, 28 ans

Se­cret dé­fense. Re­naud, 27 ans

On va dans des fes­ti­vals, on prend des coups de soleil, on boit trop, on ne dort pas as­sez, et le len­de­main on re­com­mence. Thi­baut, 26 ans

On parle de tout sauf d’elles. Pierre, 32 ans

Pour moi, les va­cances, c’est re­pos. Alors en en­ten­dant le ré­veil d’Oli­vier tous les ma­tins à 8 heures – et en­core, il men­tait, à la fin c’était 7 h 30 – j’avais en­vie de mou­rir. Ça a créé une telle ten­sion qu’on ne s’est pas adres­sé la pa­role

pen­dant tout le tra­jet retour. Xa­vier, 26 ans

Je dis à ma co­pine qu’on part en stage de squash… La vé­ri­té ? Al­lez, à vous je

peux bien le dire :

on joue au squash. Liam, 25 ans

Tous les ans,

on fait un ka­rao­ké sur SingS­tar. Tous les ans, je jure de prendre ma re­vanche sur « Mr. Bright­side » des Killers. Et tous les ans, je perds. Charles, 33 ans

Cet été,

on a pour la pre­mière fois tes­té le spa de notre sta­tion d’al­ti­tude. On a dé­ci­dé qu’il était temps pour les hommes de conqué­rir ces es­paces de bien­être. Ni­co­las, 27 ans

On re­garde des vi­déos de co­miques qu’on connaît par coeur. Fran­çois L’Em­brouille et ses ca­mé­ras ca­chées par exemple. L’avan­tage, c’est qu’on est morts de rire avant même les pre­mières blagues. Ro­nan, 26 ans Notre grande mis­sion, c’est d’ar­ri­ver à jouer au foot avec des lo­caux et de ga­gner leur res­pect. Oli­vier, 25 ans Je me fais pous­ser la barbe. C’est le seul mo­ment où je peux le faire sans grif­fer la joue de ma co­pine quand je l’em­brasse. Florent, 33 ans

Ce n’est pas simple de trou­ver des mo­ments où on est tous dis­po­nibles en même temps. Du coup, quand on y ar­rive, on est trop contents et on fait tout en­semble : les courses, la cui­sine, la pé­tanque, l’apé­ro… On ne se quitte plus. Amau­ry, 32 ans

On fait du sport. On es­saie de boire des bières. Ou

l’in­verse. Ben­ja­min, 34 ans

La der­nière fois qu’on est par­tis en va­cances en­semble, c’est quand j’ai rom­pu avec ma fian­cée. Tous mes amis ont ré­pon­du pré­sent. Tant mieux, parce qu’on di­rait que je vais en avoir pas mal main­te­nant, des va­cances entre mecs. Laurent, 26 ans

Bon. Je n’en suis pas fier hein, mais, oui,

on fait des tops 5 des filles qu’on connaît… Ne me ci­tez pas là­des­sus. Si on me pose la ques­tion, je nie­rai en bloc. Paul (ou Jacques), 30 ans

On est tous de grands ama­teurs de bandes des­si­nées. À chaque fois que j’en lis une qui me plaît, j’ai en­vie de la par­ta­ger avec mes amis, et eux pa­reil. On stocke tout ça jus­qu’aux va­cances… Là, on trouve une mai­son de cam­pagne, on s’ins­talle dans des tran­sats au soleil et c’est par­ti pour des après-mi­di en­tières de lec­ture. Étienne, 29 ans

Les trois « B » : bar, billard, ba­by­foot. J’en ajoute un qua­trième, c’est mon vice se­cret : les ba­na­na split. Clé­ment, 32 ans

Du ski ! Ma co­pine dé­teste le ski et la mon­tagne alors je me rat­trape avec les co­pains. Pierre, 35 ans

On aime tel­le­ment pas­ser des va­cances en­semble qu’on

les do­cu­mente chaque an­née sous forme de li­vrets pho­tos ac­com­pa­gnés de comptes­ren­dus écrits. En re­vanche, ils ne sont pas ou­verts au pu­blic. Luc, 30 ans

On com­mence par rem­plir le Cad­die de chips, de cho­co­lat et de petits gâ­teaux. Après, on est dé­jà plus se­reins. Édouard, 27 ans

On se de­mande où on a en­vie de par­tir l’an­née pro­chaine. Na­than, 32 ans

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.