Ché­ri, c’est quoi cette dé­pense sur le compte com­mun ?

Cosmopolitan (France) - - MAKING OF - Par Ch­loé Plan­cou­laine. Illus­tra­tion Ma­rie Per­ron.

T’es là, éplu­chant le cour­rier, les plus ex­ci­tants en pre­mier : ton Cos­mo dont tu ar­raches le cel­lo­phane avec la même pas­sion que la che­mise de ton mec, le jo­li faire-part sur le­quel une pe­tite Char­lie te sou­rit sans les dents, et… le re­le­vé ban­caire du compte com­mun qui vient tout gâ­cher. Avec son solde à deux chiffres aus­si mi­sé­rable qu’une frite unique dans un cor­net, il te ra­mène à la réa­li­té : celle où ton couple claque plus de thunes à l’hy­per qu’en snea­kers, où votre der­nier chèque n’a pas pour des­ti­na­taire voya­ge­de­rêve.com mais le ga­ra­giste, et où le plus gros cra­quage du mois est un tra­jet en Uber pour vous échap­per d’une soi­rée foi­reuse un jour de grève des trans­ports. Tu tentes de te re­mon­ter le mo­ral en re­pé­rant les res­taus en amou­reux quand sou­dain, une dé­pense che­lou te saute au vi­sage comme le nom d’une ex sur le por­table de ton mec : 60,36€ dé­pen­sés chez « Es­prit Libre ». Es­prit libre ? C’est mar­rant, ça ne te dit rien comme en­droit… Et puis t’es pas du genre à te faire des films mais ça sonne un peu comme un cha­pitre de « Fif­ty Shades of Grey », non ? Après en­quête dans les pages de ton agen­da, c’est beau­coup moins mar­rant : la date de la dé­pense cor­res­pond au soir où ton mec était en dé­pla­ce­ment pro… Quand il rentre, tu as le mas­ca­ra jus­qu’au men­ton, ta va­lise ou­verte bien en vue et tu scrolles avec le déses­poir d’une tra­gé­dienne sur l’ap­pli Se Lo­ger. « Qu’est-ce que tu fais ? », il ose. C’est l’étin­celle que tu at­ten­dais pour ex­plo­ser : « Je me casse, voi­là ce que je fais. Comme ça, tu pour­ras bai­ser tran­quille chez Es­prit Libre ! » Comme il joue le mec qui ne com­prend rien, tu lui montres le re­le­vé : « Là, tu t’es trom­pé de carte, tu t’es grillé tout seul mon pauvre ! » Ça y est, ça monte au cer­veau, il tilte et… « Moua­ha­ha mais ché­rie, Es­prit Libre, c’est le nom de notre contrat ban­caire ! » Ouais ben 60€ de frais, ça fait presque aus­si mal qu’un adul­tère.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.