LEURS CONFES­SIONS

Cosmopolitan (France) - - SOMMAIRE - Par Ma­non Pi­bou­leau

PLAI­SIR SO­LI­TAIRE

2 heures du mat, je rentre de soi­rée. Après quelques sex­tos échan­gés avec So­lène, c’est dé­ci­dé : elle me re­joint chez moi. Je lui donne le code, j’en­tre­bâille la porte et je tape une pose las­cive sur le ca­nap, en ca­le­çon. Sou­dain j’en­tends du bruit : « Pa­pa, re­garde ! » Les en­fants du voi­sin m’ad­mirent en slip dans le sa­lon. Il est 8 heures, je me suis en­dor­mi : il faut croire que So­lène ne s’est ja­mais poin­tée… Hugo, 27 ans

1 100 % TOC

Un mois après les va­cances d’été, je suis dé­jà bla­fard. Pen­dant que je fais les courses, je tombe sur de l’au­to­bron­zant. J’achète ! Les jours sui­vants, je m’en tar­tine gé­né­reu­se­ment sur le corps et ça marche. À tel point que mon teint hâ­lé sé­duit une fille qui ter­mine la soi­rée chez moi. Quand on se désha­bille, elle ri­gole : « Ton ver­so est res­té trop long­temps sur le grill. » Du dos jus­qu’aux fesses, je suis blanc comme un bi­det. Laurent, 30 ans

2 CONDUITE PI­QUANTE

Le jour du per­mis, mes mains sont à 10 h 10 sur le vo­lant et ma tête pi­vote toutes les deux se­condes pour che­cker les ré­tros. Im­pec­cable ! L’ins­pec­teur me de­mande d’ou­vrir la fe­nêtre. À tous les coups, une tech­nique pour me dé­sta­bi­li­ser. Mais ça ne prend pas. J’ap­puie sur le bou­ton, l’air frais s’en­gouffre dans la voi­ture sui­vi d’une… Oh mon dieu ! Une guêpe ! Je fais des à-coups, je zig­zague, je crie au mo­ni­teur de la dé­ga­ger tout de suite et fi­na­le­ment, je reste pié­ton. Llo­ris, 26 ans

3 L’HAIR DÉGOÛTÉ

La veille de mon en­tre­tien d’em­bauche, je prends ren­dez-vous chez le coif­feur. Même si on n’a ja­mais te­nu une conver­sa­tion, le pa­tron qui parle chi­nois est su­per sym­pa. Ce que je veux ? Comme le mon­sieur der­rière. Il jette un coup d’oeil et me dit : « OK. » Pen­dant qu’il s’ac­tive dans ma nuque, je bou­quine. Dix mi­nutes plus tard, ta­dam ! Il in­cline un mi­roir et j’aper­çois le dé­sastre : des pe­tits trous par­tout. Il s’est ins­pi­ré du client de gauche, qui s’est fait tondre des signes tri­baux. Le mien, ce­lui au­quel je fai­sais ré­fé­rence, a dis­pa­ru. Da­mien, 31 ans

4 PAIE­MENT RE­FU­SÉ

De re­tour d’un dé­pla­ce­ment pro, je ras­semble les ti­ckets de caisse pour dres­ser ma note de frais. L’en­ve­loppe est en­voyée au ser­vice ges­tion et je re­çois un mail le jour même : « Vos dé­penses se­ront bien rem­bour­sées, sauf celle-ci. » « Celle-ci » concerne un achat de 40 eu­ros dans un sex-shop. Su­rex­ci­té à l’idée de re­trou­ver ma co­pine, j’ai cra­qué pour de la lin­ge­rie et des me­nottes. Le re­çu a dû se glis­ser dans le tas. OK, je com­prends, bien cor­dia­le­ment. An­toine, 29 ans

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.