Chro­nique du XXIe siècle

Pa­ris, 29 juin 2017 : le plus grand cam­pus de start-ups au monde est inau­gu­ré en pré­sence d’Em­ma­nuel Ma­cron, pré­sident de la start-up na­tion France. La dé­jà cé­lèbre Sta­tion F, ima­gi­née par Xa­vier Niel, marque ain­si le grand re­tour de notre vieux pays sur

Courrier Cadres - - SOMMAIRE - Par Haï­ba Ouais­si, pré­sident du Club XXIème siècle.

Avec un Pré­sident de la Ré­pu­blique né la même an­née que l’Apple II, la France ne pou­vait échap­per à un re­nou­vel­le­ment pro­fond de sa stra­té­gie d’in­no­va­tion. Les pre­mières an­nonces et dé­ci­sions confirment la vo­lon­té d’al­ler vite pour ache­ver la tran­si­tion nu­mé­rique du pays. Plus spec­ta­cu­laire : avec la créa­tion d’un fonds de 10 mil­liards d’eu­ros des­ti­né au fi­nan­ce­ment de l’in­no­va­tion, l’État met la star­tup na­tion en marche. Cette nou­velle po­li­tique de sou­tien am­bi­tieux à l’in­no­va­tion tech­no­lo­gique est une pre­mière étape fran­chie. Mais la ré­vo­lu­tion en­tre­pre­neu­riale qui gagne notre pays doit en­core être ac­com­pa­gnée pour per­mettre à l’in­no­va­tion fran­çaise d’at­teindre son plein po­ten­tiel. Dans de trop nom­breux do­maines, les ini­tia­tives sont bri­dées, les en­tre­pre­neurs iso­lés, les pro­ba­bi­li­tés d’échec mul­ti­pliés. C’est une ap­proche en­core plus glo­bale qu’il nous faut main­te­nant adop­ter. Tout doit conver­ger vers l’iden­ti­fi­ca­tion, l’ac­com­pa­gne­ment et la réus­site de celles et ceux qui prennent des risques, qui osent, qui in­novent pour créer de la va­leur et des emplois.

RE­GAR­DER AU-DE­LÀ DES “LICORNES”

va­tion ne s’ar­rête pas à la porte de l’école de com­merce, elle ir­rigue la France en­tière. C’est vers cette di­ver­si­té en­tre­pre­neu­riale que les banques doivent au­jourd’hui être in­vi­tées à se tour­ner, en in­ven­tant de nou­velles ma­nières de se pro­je­ter sur le ter­rain. Au-de­là des me­sures in­ci­ta­tives, l’État peut lui aus­si sou­te­nir en­core plus ef­fi­ca­ce­ment cette ré­vo­lu­tion en­tre­pre­neu­riale en do­tant l’Agence France En­tre­pre­neur d’une nou­velle feuille de route, de moyens fi­nan­ciers et d’équipes ca­pables d’in­ter­ve­nir sur la réa­li­té du ter­rain. En­fin, la contri­bu­tion de tous les en­tre­pre­neurs au fu­tur de la France doit être mieux va­lo­ri­sée et sus­ci­ter l’in­té­rêt de tous, car la di­ver­si­té de nos ini­tia­tives fait notre fier­té ! Les banques doivent par exemple être in­ci­tées à re­gar­der au-de­là des “licornes”, ces start-ups po­ten­tiel­le­ment hy­per-lu­cra­tives mais dont elles at­tendent tou­jours trop. Comme le montre le pro­gramme French Tech Di­ver­si­té, à la créa­tion du­quel le Club XXIème Siècle a par­ti­ci­pé, l’in­no-

LA RÉ­VO­LU­TION EN­TRE­PRE­NEU­RIALE QUI GAGNE NOTRE PAYS DOIT EN­CORE ÊTRE AC­COM­PA­GNÉE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.