Tests de gros­sesse aux can­di­dates : Ibe­ria condam­née

Courrier Cadres - - VIE DE L’ENTREPRISE | REMUE-MÉNINGES -

Les femmes ont en­core rem­por­té une pe­tite ba­taille dans le monde du travail, cette fois­ci en Es­pagne. Comme le rap­porte Cour­rier In­ter­na­tio­nal d’ après un ar­ticle du Dia­rio de Mal­lor­ca, la com­pa­gnie aé­rienne Ibe­ria a été condam­née à une amende de 25 000 eu­ros pour avoir sou­mis des femmes can­di­dates à un em­ploi à un test de gros­sesse préa­lable. Une pra­tique ré­vé­lée après une enquête de l’Ins­pec­tion du travail qui au­rait du­ré un an. Celle-ci rap­pelle qu’il s’agit d’une “in­frac­tion très grave” et en a pro­fi­té pour ex­pli­quer que les em­ployées ne doivent com­mu­ni­quer leur gros­sesse qu’après avoir si­gné leur contrat. De son cô­té, la com­pa­gnie a ex­pli­qué que ces tests étaient jus­ti­fiés pour évi­ter d’at­tri­buer des postes aux can­di­dates en­ceintes qui pour­raient ex­po­ser à un risque la fu­ture mère et son en­fant à naître. Ce­pen­dant, Ibe­ria a re­non­cé à faire ap­pel de sa condam­na­tion face à l’in­di­gna­tion pro­vo­quée, no­tam­ment sur les ré­seaux so­ciaux et par la mi­nistre de la San­té et de l’Éga­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.