Par­lez tout de suite

Courrier Cadres - - REMUE-MÉNINGES -

La na­ture est comme vous, elle a hor­reur du vide. Au lieu de re­gar­der la salle, de lui lais­ser le temps de se concen­trer sur vous et de per­mettre à votre si­lence de ga­gner peu à peu l’at­ten­tion, met­tez-vous à par­ler avant même d’avoir re­joint la tri­bune et d’être sta­bi­li­sé au mi­lieu de la scène. Par­ler trop tôt, c’est un signe de ner­vo­si­té. Vous ra­te­rez votre dé­col­lage et plus dur se­ra votre at­ter­ris­sage. Ins­tal­lez-vous tran­quille­ment, at­ten­dez en sou­riant. Ils vous man­ge­ront des yeux, c’est dé­jà ça.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.