UNE QUASI-FAILLITE

2007

Courrier Cadres - - LE LAB’ DES DÉCIDEURS -

Ces ra­chats suc­ces­sifs, Smo­by les paie­ra au prix fort. En mars 2007, l’en­tre­prise af­fiche une dette de 277 mil­lions d’eu­ros et se place en pro­cé­dure de sau­ve­garde. Une lueur d’es­poir in­ter­vient pour les 2 200 sa­la­riés (1 150 en France) quand MGA En­ter­tain­ment (créa­teur de la pou­pée Bratz) prend le contrôle de Smo­by. Mais à la fin de l’an­née 2007, le tri­bu­nal de com­merce de Lons-le-Sau­nier place le fa­bri­cant ju­ras­sien en re­dres­se­ment ju­di­ciaire, es­ti­mant que MGA En­ter­tain­ment n’a pas rem­pli ses obli­ga­tions. Autre coup dur pour les sa­la­riés : le PDG de l’époque, Jean-Ch­ris­tophe Breuil, pe­tit-fils d’un des fon­da­teurs ar­ri­vé aux ma­nettes en 1993, est soup­çon­né d’abus de bien so­ciaux et de blan­chi­ment pen­dant qu’il di­ri­geait l’en­tre­prise fa­mi­liale. Il se­ra mis en exa­men et pla­cé en dé­ten­tion pro­vi­soire. À la connais­sance de l’en­tre­prise, le pro­cès n’a tou­jours pas eu lieu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.