Pro­vence

De belles dé­cou­vertes tri­co­lores

Cuisine et Vins de France - Hors-Serie - - Sommaire - PAR KA­RINE VA­LEN­TIN

Mal­gré le manque d’eau, les in­cen­dies et la pres­sion im­mo­bi­lière, les vi­gnobles pro­ven­çaux ne cessent d‘ in­no­ver et d’amé­lio­rer la ten­sion de leurs vins dans les trois cou­leurs. Les ventes de vins ro­sés en constante pro­gres­sion de­puis les vingt der­nières an­nées o rent aux pro­duc­teurs la tré­so­re­rie in­dis­pen­sable pour pro­duire des rouges et des blancs à boire jeunes ou moins jeunes.

Co­teaux dA’ix-en-Pro­vence blanc

Do­maine de La Mon­ges­tine, Les Monges 2017 - 9,50 € Belle am­pli­tude, fe­nouil et ci­tron con t net et franc, jo­lie ma­tière, belle ten­sion pe­tit fruit : c’est su­perbe et d’une ri­gueur in­so­lente pour le Sud. On aime la gour­man­dise de la struc­ture, le ve­lou­té de la mâche et la ten­sion par­ti­cu­lière de la n avec ces notes de ver­veine. Éga­le­ment en rouge : un vin de soif uide vi­ni é sous ex­trac­tion douces pour désal­té­rer. Do­maine de La Mon­ges­tine, RD 561, 83560 Ar­tigues. 06 15 08 26 89. con­tact@la­mon­ges­tine.com

Côtes de Pro­vence ro­sé

Clos Ci­bonne, Ti­bou­ren, Cu­vée Ca­ro­line 2016 - 16 € Ce ro­sé là est in­clas­sable. Nous ne le clas­se­rons donc pas ! Son rai­sin, le ti­bou­ren, sort de l’or­di­naire ; sa cou­leur sort des ca­nons ha­bi­tuels et son bou­quet bou­le­verse par son par­ti­cu­la­risme. Un en­semble de ca­rac­té­ris­tiques qui fait de ce ro­sé à l’éti­quette - qui elle aus­si dé­frise... -, un ro­sé que les ama­teurs s’ar­rachent et qui rend ad­dict. Clos Ci­bonne, che­min de la Ci­bonne, 83220 Le Pra­det. 04 94 21 70 55. con­tact@ clos­ci­bonne.com

Co­teaux Va­rois ro­sé

Châ­teau Mar­gil­lière, Bas­tide 2017 - 9,80 € Est-ce un blanc ? Un ro­sé ? Estce im­por­tant ? Tout le monde sait que les meilleurs ro­sés sont vi­ni és à l’iden­tique des vins blancs. Alors la ques­tion de la cou­leur, qui pour­tant sou­lève la po­lé­mique, n’au­ra pas cours ici. Ce qui nous plaît c’est la fraî­cheur du nez, le gras sa­lin de la bouche, les notes d’iode de la nale et la ten­sion par­ti­cu­lière de ce vin qui sent le ro­sé dans les ter­mi­nai­sons de fruits rouges dé­li­cates. Do­maines Bu­nan, 338 bis, che­min de Fon­ta­nieu, 83740 La Ca­dière-d’Azur. 04 94 98 58 98. bu­nan@bu­nan.com

Co­teaux va­rois en Pro­vence rouge

Châ­teau Fon­tai­ne­bleau 2015 - 17 € Va­lé­rie Cour­règes, qui conseille le do­maine, sait y faire en ma­tière de rouges. Elle hisse ses vins par­mi ceux qui comptent en terre pro­ven­çale. L’eau qui court en sous-sol et sur le do­maine donne aux vins un tem­pé­ra­ment plus nor­diste. Sé­dui­sant sur une struc­ture ferme, les ta­nins sont soyeux et la nale sé­veuse. Châ­teau Fon­tai­ne­bleau du Var, route-de-Mont­fort-surAr­gens, 83143 Le Val. 04 94 59 59 09. in­fo@ cha­teau­fon­tai­ne­bleau.fr

Co­teaux d’Aix-en-Pro­vence rouge

Do­maine des Béates, Les Béa­tines 2016 - 10 € So­li­de­ment an­cré sur les bases d’un rai­sin mûr à sou­hait et sur celles d’ un vi­gnoble en bio, le nez ex­plose d’arômes de fruits noirs et pos­sède la pu­re­té et la pré­ci­sion. Idem pour la bouche aux ta­nins pou­drés avec la ten­sion qu’il faut pour sup­por­ter la concen­tra­tion du jus. Pro­fon­deur et den­si­té sont ses deux atouts. Do­maine des Béates, route de Cai­re­val, BP 52, 13410 Lam­besc, 04 42 57 07 58. con­tact@do­maine-des-beates. com

Côtes de Pro­vence rouge

Clos de L’Ours, Le che­min 2016 - 19,50 € Du gras de l’am­pli­tude, de la mâche et de la ten­sion, un fruit ra­dieux, de la dé­li­ca­tesse et une belle am­pleur sur des notes de ca­cao et de fruits noirs. Le vin dé­gage une in­tense fran­chise et de la dou­ceur, en même temps que des ta­nins mor­dants. C’est le vin de tous les pa­ra­doxes on adore . Clos de l’ours, Fa­bienne et Mi­chel Bro­tons, 4776, che­min du Clos-du-Ruou, 83570 Co­ti­gnac. 04 94 04 77 69

Côtes de Pro­vence ro­sé

Do­maine Île des Em­biez 2017 - 13 € Oli­vier Dau­ga, le fai­seur de vins bor­de­lais, porte aus­si son sa­voir en Pro­vence. Il est der­rière les vi­ni ca­tions de ce ro­sé qui sent l’anis et le fruit, le pin et l’iode, pro­duit sur une île mi­nus­cule en face de Ban­dol, non loin de Mar­seille, une île liée éter­nel­le­ment à Paul Ri­card, son île. Gras et étin­ce­lant sans être clin­quant, vif et ten­du, preuve que si Dau­ga ex­celle à Bor­deaux, il sait aus­si vi­ni er des pro­vences. Do­maine Île des Em­biez, 83140 Six-Fours-Les-Plages. 04 94 10 65 20. www.le­si­les­paul­ri­card.com

Co­teaux dA’ix-en-Pro­vence rouge

Do­maine la Réal­tière, LeC­hant du­coq 2015 - 21 € Bé­né­fi­ciant de l’al­ti­tude, le do­maine pro­duit des vins sur la fraî­cheur, qui res­tent droits et di­gestes, quel que soit les mil­lé­sime. Même en 2015, si la bouche o re une ma­tière très mûre, ju­teuse et sa­vou­reuse, la ma­tière est tou­chée par des ta­nins pré­cis, ns, dé­li­cats et frais don­nant un ca­rac­tère désal­té­rant sur une nale ci­se­lée. Do­maine la Réal­tière, route de Jouques, 83560 Rians. 04 94 80 32 56. real­tiere@ ter­re­net.fr

Côtes de Pro­vence ro­sé

Carpe Diem - 14,50 € Cou­leur rose pâle un peu ta­chée de re ets d’argent, celle qui plaît au com­merce. Pour nous, peu im­porte la robe du ro­sé, l’es­sen­tiel est qu’il pos­sède l’équi­libre entre le gras ou la ron­deur, les notes de fruits (on évite le pam­ple­mousse va­rié­tal) et l’aci­di­té. Pa­ri ga­gné dans ce Car­peDiem, sphé­rique et cro­quant sur les fram­boises et les agrumes. Châ­teau Carpe Diem, 4436 route de Car­cès, 83570 Co­ti­gnac. 04 94 04 72 88. con­tact@ cha­teau­car­pe­diem.com

Pa­tri­mo­nio rouge

Ni­co­las Ma­riot­ti Bin­di, Por­cel­lese 2017 – 21,50 € Un temps au do­maine Lec­cia, dès son re­tour du conti­nent Ni­co­las Ma­riot­ti Bin­di a trou­vé sa voie, sa cave et son ter­roir. Il y pro­duit un blanc à par­tir de mas­sales de ver­men­ti­no sans bois, qui pour­tant sou e la ron­deur du rai­sin sur une nale vive comme l’éclair. En rouge et en 2017,

Por­cel­lese a le ta­nin ferme et l’éclat d’une fraî­cheur po­sée sur une ma­tière de ve­lours. Do­maine Ma­riot­ti, lieu- dit Tor­ra, 20232 Olet­ta. 06 12 05 24 59. ni­co­las­ma­riot­ti­bin­di@icloud.com

Vin de pays IGP Sainte-Baume blanc

Do­maine des Terres Pro­mises Ana­lepse blanc 2016 - 23 € Voi­là le blanc qui ne lais­se­ra per­sonne in­di érent tant la pré­sence aro­ma­tique est par­ti­cu­lière, sur des notes d’épices, sur la fraî­cheur et sur la ten­sion. Fi­nesse et dé­li­ca­tesse, mais en même temps, on touche une pré­sence qui tient au ca­rac­tère par­ti­cu­lier du ca­ri­gnan blanc. En bouche, une ma­tière sa­line ac­croche et ré­veille sur une éner­gie vi­bra­toire. Do­maine des Terres Pro­mises, 83136 La Ro­que­brus­sanne. 09 64 45 12 72. jean- ch­ris­tophe. co­mor@ wa­na­doo.fr

Ban­dol rouge

Do­maine de Ter­re­brune 2014 - 28 € Rey­nald De­lille sait ap­pri­voi­ser le mour­vèdre sans le contraindre. Il le laisse faire en l’ar­ron­dis­sant, le lâche et le ré­cu­père pour un rouge qui tend vers le soyeux… De ces rouges qui touchent presque le sa­lin. Ses rai­sins ir­ré­pro­chables ap­portent à la cu­vée le soyeux qui manque par­fois à d’autres avec la trame aro­ma­tique com­plexe du rai­sin, faite de cuir, de fruits, d’épices Do­maine de Ter­re­brune, 724, che­min de la Tou­relle, 83190 Ol­lioules. 04 94 74 01 30. do­maine@ ter­re­brune.fr

Cô­teaux va­rois en Pro­vence rouge

Châ­teau la Ca­lisse, Pa­tri­cia Or­tel­li 2015 - 23 € Le fruit est ra­dieux, il re­monte sur des traces de cas­sis et de mûre, in­tense et puis­sant, c’est le so­leil de 2015 qui trans­pire dans le nez en­ro­bé de ce co­teaux-va­rois- en-pro­vence en bio avec des notes de gues sèches, une touche de ta­pe­nade sur une di­men­sion su­perbe. Bien qu’âgé de 3 ans, la bouche est en­core jeune, elle en­gage l’ave­nir sur un ta­nin un peu brut, mais ci­se­lé. Châ­teau la Ca­lisse, route D 560, 83670 Pon­te­vès. 04 94 77 24 71. con­tact@ cha­teau- la- ca­lisse.fr

Baux-de-Pro­vence rouge

Ab­baye Sainte-Ma­rie de Pier­re­don, Ves­pro 2015 - 29 € Les vi­ni ca­tions de cette pro­prié­té d’ex­cep­tion ont été con ée à An­toine Dürr­bach, qui maî­trise le ca­ber­net sau­vi­gnon au moins aus­si bien que son père à Tre­val­lon. As­so­cié à la sy­rah dans cette cu­vée et mal­gré la concen­tra­tion de l’an­née, le vin s’ins­talle sur la den­si­té as­sor­tie d’une élé­gance dans la sub­ti­li­té des ta­nins qui forcent le res­pect. Ab­baye Sainte- Ma­rie de Pier­re­don, Les Al­pilles, 13210 Saint-Ré­my de Pro­vence. 04 90 18 47 06. con­tact@ab­baye­de­pier­re­don.com

Ban­dol rouge

La Bas­tide Blanche, Fon­ta­neou 2016 - 26 € Un rai­sin par­ti­cu­liè­re­ment soi­gné sur des ter­roirs qui le mé­ritent et la Bas­tide Blanche ins­talle ses cu­vées par­mi l’élite de Ban­dol. Tout est ques­tion de tex­ture, de soyeux de la bouche bien ca­drée par les ta­nins de l’ap­pel­la­tion et de pro­fon­deur maî­tri­sée par une fraî­cheur presque mi­né­rale. La Bas­tide Blanche, 367 route des Ora­toires, Sainte-Anne du Cas­tel­let. 04 94 32 63 20. con­tact@ bas­tide-blanche.fr

Bel­let blanc

Clos Saint Vincent, Le Clos blanc 2016 - 33 € Unique en Pro­vence, le vi­gnoble de Bel­let a co­lo­ni­sé les fau­bourgs de la Ville de Nice, à moins que son ag­glo­mé­ra­tion ne se soit ré­pan­due sur ces co­teaux somp­tueux. L’al­ti­tude et la pré­ser­va­tion de rai­sins au­toch­tones comme le ver­men­ti­no en ra­joutent sur l’at­trait du vin. Du gras sur une ma­tière lu­mi­neuse et la ten­sion de la mer en sus. Caves Le Clos Saint-Vincent et Col­let des Four­niers, SaintRo­man-de-Bel­let, 06200 Nice. 04 92 15 12 69. con­tact@ closst- vincent.fr

Ban­dol rouge

Do­maine Ba­ra­véou - 26 € Aux pe­tits soins pour les vignes du do­maine Tem­pier, Jean-Phi­lippe Four­ney achète en 2011 un lo­pin de terre qu’il sculpte à l’image des an­ciens ter­roirs pour y plan­ter quelques pieds de mour­vèdre et gre­nache. Mais il fau­dra at­tendre ce vin trop jeune. Il n’y a pour l’ins­tant rien à en ti­rer, en tout cas pas le rouge de ca­rac­tère vi­sé par le vi­gne­ron et qu’il signe dé­jà grâce à de vieilles vignes du Cas­tel­let dans cette cu­vée sur une pointe kir­chée, to­nique et puis­sante. Do­maine Ba­ra­véou, che­min de Ba­ra­véou, 83740 La Ca­dière-d’Azur.06 22 93 42 71. con­tact@ba­ra­veou.com

Côtes de Pro­vence blanc

Châ­teau Mal­herbe, Grand blanc 2013 - 45 € L’âge est là, dans la robe do­rée aux re ets am­brés de ce grand vin blanc qui a irme l’ex­cep­tion­nelle per­son­na­li­té des blancs pro­ven­çaux lais­sés pour compte der­rière les ro­sés do­mi­nants et les rouges d’ex­cep­tion. Rai­sin de Co­rinthe, gin­gembre con t, avec la ron­deur et le gras et une pointe de ten­sion en n de bouche, le bois tient le vin. Châ­teau Mal­herbe, 1, route du bout du monde, 83230 Bormes-les-Mi­mo­sas. 04 94 64 80 11. châ­teau-mal­herbe@ wa­na­doo.fr

Ban­dol rouge

Châ­teau Pra­deaux, 10 ans d’éle­vage - 27 € Chez les Por­ta­lis, on vi­ni e en ven­danges en­tières et on élève le vin plus long­temps qu’ailleurs, dans de grands foudres, sans cé­der aux si­rènes de la mode. Le clas­si­cisme sur­prend ; en 2013, il lui manque en­core quelques an­nées, mais le raf ne­ment du 10 ans d’éle­vage nous convainc que Pra­deaux est grand.

Châ­teau Pra­deaux, 676 Che­min des Pra­deaux, 83270 SaintCyr- sur-Mer.04 94 32 10 21. con­tact@ cha­teau­pra­deux.com

Corse Cal­vi rouge

Clos Ven­tu­ri, Chie­sa Ne­ra 2015 - 70 € Po­sé au mi­lieu de la Corse dans un lieu im­pro­bable, la cu­vée haut de gamme de Clos Ven­tu­ri est un as­sem­blage de plu­sieurs rai­sins et se dé nit par des ta­nins ns mar­qués par un bois très lé­ger. Une cu­rio­si­té à la­quelle peu ac­cèdent. Et s’il sent le ma­quis, ce qui do­mine avant tout c’est la pré­ci­sion du vin. Clos Ven­tu­ri, route de Cal­vi, 20218 Ponte-Lec­cia. 04 95 47 61 35. do­maine.vi­co@orange.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.