Do­maine de Che­va­lier

Cuisine et Vins de France - - Vignoble -

L’ex­cel­lence se construit sur l’his­toire, les pro­prié­taires suc­ces­sifs de Che­va­lier ont bâ­ti celle du Cru. Claude Ri­card, d’abord avec l’aide d’Emile Pey­naud, a conso­li­dé la qualité du do­maine et sa re­nom­mée pour lais­ser en­suite la place aux Ber­nard. Dès 1983, Oli­vier Ber­nard prend la barre du na­vire pour le compte de la fa­mille et se risque à toutes les op­tions pour chan­ger la phy­sio­no­mie de cette pro­prié­té en­tou­rée de fo­rêts qui en pré­servent la fraî­cheur. Les blancs en tirent le meilleur par­ti mi­né­ral, ils sont de­puis des porte-éten­dards de la cou­leur. La si­gna­ture des rouges, ce sont ces ta­nins qui res­tent frais à l’ins­tar du 2012 (36 €), un mil­lé­sime peu sa­lué par la critique, mais qui donne le ton d’un che­va­lier taillé pour vieillir. Quant au blanc (66 €), il y a de la ma­jes­té dans ses amers en fi­nale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.