L’ES­SOR DE LA vente EN VRAC

Cuisine et Vins de France - - Tendance - Texte : Catherine Ger­bod

Parce qu’il per­met de pro­po­ser des

pro­duits d’épi­ce­rie moins chers et éco­nomes en em­bal­lage, ce mode

de dis­tri­bu­tion a de l’ave­nir.

La

vente en vrac consiste à pro­po­ser des pro­duits non pré­em­bal­lés. Ils sont pré­sen­tés dans des bacs ali­gnés dans des meubles spé­ciaux. Le consom­ma­teur achète donc la quan­ti­té qu’il dé­sire.

Dans quels ma­ga­sins ?

Pion­nière dans ce do­maine, l’en­seigne de pro­duits bio­lo­giques Bio­coop pro­pose du vrac de­puis 1987. Mais de­puis quelques an­nées, le vrac s’est gé­né­ra­li­sé dans tous les ma­ga­sins de pro­duits bios, et la grande dis­tri­bu­tion s’y in­té­resse. Au­chan teste le concept dans les zones “self-dis­count”de cer­tains ma­ga­sins, Car­re­four fait des es­sais au rayon bio. La marque de pro­duits de com­merce équi­table, Al­ter Eco, ins­talle des meubles vrac dans cer­taines grandes sur­faces. Le ma­ga­sin La Re­charge, ou­vert en juillet 2014 à Bor­deaux, va plus loin : il ne pro­pose que des pro­duits lo­caux sans em­bal­lage, c’est au client de ve­nir avec ses con­te­nants. S’il en prend sur place, ils sont consi­gnés. Et ça marche ! “Après cinq mois d’ou­ver­ture, plus de la moi­tié des clients ap­portent leurs propres con­te­nants. Et nous ré­cu­pé­rons neuf pots consi­gnés sur dix”, af­firme Jules Ri­vet, l’un des fon­da­teurs du ma­ga­sin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.