Les Ter­rasses

Cuisine et Vins de France - - Vignoble - Pho­tos : Jean-Luc Barde - texte : Ka­rine Va­len­tin

L’his­toire du Lar­zac a uni les vi­gne­rons, le cli­mat frais

les re­lie comme un fil sen­sible, le ta­lent fait le reste.

Juin

2005, 10 ans dé­jà, nous écri­vions dans votre Cui­sine et Vins de France es­ti­val : “Les vi­gne­rons des Ter­rasses du Lar­zac sont les grands vi­ni­fi­ca­teurs lan­gue­do­ciens de de­main…” En ce temps-là, ces vignes du Lan­gue­doc dis­per­sées entre Lo­dève, Saint-Guil­hem-le-Dé­sert, le lac du Sa­la­gou, les co­teaux d’Aniane et les contre­forts de Pé­gai­rolles ve­naient d’ob­te­nir la men­tion com­plé­men­taire Ter­rasses du Lar­zac. Por­té par de cha­ris­ma­tiques pion­niers, ce vi­gnoble ne s’est pas écar­té de sa vi­sée pre­mière. Et, en 2014, l’épi­logue fut heu­reux : la re­con­nais­sance d’un vin dé­les­té du nom Lan­gue­doc, pour ne gar­der que la si­gna­ture Ter­rasses du Lar­zac. La puis­sante évo­ca­tion du pla­teau ré­sis­tant des an­nées 1970 suf­fit à la no­to­rié­té du nom. Un jour d’oc­tobre 1971, Mi­chel De­bré, alors mi­nistre de la Dé­fense nationale, dé­ci­da de réa­li­ser en plein Lar­zac, “ce pays déshé­ri­té”, une ex­ten­sion du vaste camp mi­li­taire en y éten­dant la base de La Ca­va­le­rie aux terres alen­tours. Il y avait là 103 fa­milles qui firent le“ser­ment du Lar­zac” : ne ja­mais vendre leurs terres et res­ter unis. Les pay­sans et leurs bre­bis de­vinrent alors le sym­bole de la ré­sis­tance so­li­daire et non vio­lente pour la dé­fense d’une terre. Le mou­ve­ment de Mai 68 y trou­va im­mé­dia­te­ment un com­bat et l’am­pleur nationale de la ré­sis­tance fit ré­son­ner son écho des an­nées plus tard sur l’ave­nir du vi­gnoble ta­pi sous le pla­teau, à la cas­sure de ce plis­se­ment pro­di­gieux du Mas­sif cen­tral. Son nom, ima­gi­né par un pion­nier de l’ap­pel-

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.