Du Lar­zac

Cuisine et Vins de France - - Vignoble -

la­tion, a for­cé­ment ren­for­cé la com­pli­ci­té des vi­gne­rons en­ga­gés dans la re­cherche de leur in­dé­pen­dance, aus­si bien les néos, en­voû­tés par la puis­sance du site, que les pay­sans de souche.Tous ont oeu­vré de concert pour ma­gni­fier une terre ver­tueuse et ob­te­nir le blanc-seing pour la li­ber­té.

Un vi­gnoble en V…

L’in­dé­pen­dance de ces Ter­rasses tient à la fois d’une uni­té de cli­mat et d’une di­ver­si­té de sols qui des­sinent de grands en­sembles spec­ta­cu­laires. Les pè­le­rins, en route vers Com­pos­telle, passent suc­ces­si­ve­ment par les ruffes rouges char­gées d’oxyde de fer, les ga­lets jaunes dé­po­sés par l’Hé­rault, les cailloux blancs du Mas­sif cen­tral et les ba­saltes grises érup­tives. Tous ces sols forment un vi­gnoble en forme de V… Ce­lui de la vic­toire de la fraî­cheur qui, tout au­tant que l’his­toire, lie ces vins les uns aux autres. Elle vient du nord et de l’al­ti­tude. Le mont Bau­dile culmine à 800 mètres d’al­ti­tude, do­mi­nant les 2000 hec­tares po­ten­tiels de l’ap­pel­la­tion dont seule­ment 500 re­ven­di­qués comme tels. L’adhé­sion est en marche mais pas en­core to­tale, cer­tains, plus in­di­vi­dua­listes que d’autres, se sont dé­jà fait un nom qui compte par­mi les grands : la Grange des Pères, Dau­mas Gas­sac. On en parle jus­qu’aux Etats-Unis : un temps, Mon­da­vi, ca­li­for­nien pour­voyeur de grands vins, ima­gi­na un vaste com­plexe à Aniane. Il fut “gen­ti­ment” écon­duit par peur de l’en­va­his­seur ! Ce ter­roir se­rait-il bé­ni ? Son am­pli­tude de plus de 20° entre les nuits et les jours de l’été fa­vo­rise la ma­tu­ri­té idéale des rai­sins don­nant à la sy­rah les notes lar­dées des her­mi­tages et au gre­nache l’élé­gance des rois. Les deux rai­sins sont “à la colle”, ta­lon­nés par le mour­vèdre, le ca­ri­gnan et le cin­sault, des pays. Il y a du ro­man­tisme dans ces rouges, dif­fé­rents jusque dans la parure de leur robe lé­gère qui par­fois se co­lore de la trans­pa­rence des pi­nots noirs de Bour­gogne, signe de fi­nesse. Ces vins n’ou­blient pas pour au­tant la pro­fon­deur ren­for­cée par l’éner­gie d’une vi­ti­cul­ture bio dé­fen­due par les pro­duc­teurs qui en­tendent en­core long­temps pou­voir pê­cher la truite dans le cirque de Na­va­celles et ti­rer les lièvres dans les fo­rêts de châ­tai­gniers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.